Giverny, guinguette champêtre pour les 5 présidents de départements

Giverny, guinguette champêtre pour les 5 présidents de départements

Ils sont venus, ils étaient tous là. Les cinq présidents des départements normands tenaient leur 2ème réunion commune, à Giverny, tels des impressionnistes de l’art politique. Journée de travail dans l’ambiance guinguette, autour d’un déjeuner champêtre. Les cinq mousquetaires départementaux recevaient, ensuite, les journalistes pour leur livrer ce que tout le monde savait déjà, puisque inscrit dans les documents de campagne électorale. Ils l’ont bien martelé, à 6 mois des régionales. Le mot d’ordre: faire des économies et cela commence par la révision du 276, l’outil rassemblant la Région et les deux départements haut-normands chargé de construire un territoire plus cohérent et solidaire. Vidéo, extrait de l’intervention de Sébastien Lecornu.

C’était une évidence, le 276 addition de la Seine-Maritime et de l’Eure et chapeautés par la Région Haute-Normandie, ne pouvait rester en l’état avec la future grande Normandie et ses cinq départements. C’est, par conséquent, une nouvelle structure qui sera mise en place. Si la Cour des Comptes a approuvé ce dispositif (276) comme un outil capable de rationaliser les moyens, elle approuvera dans la même logique, un système réunissant davantage de partenaires. En réalité, se sont les électeurs qui ont décidé. Les projets d’économies étaient lisibles sur les programmes proposés par les candidats. Ils auront donc le loisir d’apprécier les mesures choisies par eux. Dans un communiqué de presse, Sébastien Lecornu s’étonne de la réaction des élus de gauche qui montent au créneau sur le sujet, « Regardons devant nous, en construisant un vrai partenariat d’avenir entre les 5 départements. Ensemble nous avons d’ores et déjà commencé à initier un travail collégial, loin des déclarations électoralistes de ceux qui prétendent que les Présidents de l’Eure et de Seine-Maritime ont choisi d’enterrer purement et simplement des projets majeurs…. ». Autrement dit, les projets incontournables seront réalisés dans les termes du 276, les moins ambitieux et mois pertinents pourraient, effectivement, passer à la trappe car les économies, à réaliser, sont aussi une réponse majeure au bon fonctionnement des collectivités.

En exemple, le président de l’Eure, cite la sectorisation de la carte scolaire, « en 2015, c’est un manière moderne et recroquevillée, sur nos terres départementales…Et puis la fraude sociale et particulièrement du RSA. Celui-ci représente 75 millions d’euros pour cette année, dans l’Eure…Le numérique, les départements normands ont privilégié des options très différentes. Là aussi il faut avoir un rapprochement cohérent.. »

Demi tour, gauche !

En revanche, à la question posée sur la nécessité, ou non, de conserver les mêmes échelons de compétences (commune, intercommunalités, département, Région), les présidents des départements de Normandie ont le même discours que leurs collègues de gauche, à savoir le maintien de tous ces niveaux. Sur ce thème ils ont bel et bien changé leur fusil d’épaule. Aujourd’hui, ils estiment que le département est un maillon indispensable à la bonne marche de la territorialité. Fini donc le temps où le Centre, l’UMP et Nicolas Sarkozy en tête voulaient instaurer « le conseiller territorial » et supprimer le conseil général (et non le département) pour ne faire qu’une seule entité « moins coûteuse, plus rapide et efficace ». Et si Monsieur Jean-Léonce Dupont, centriste et président du conseil départemental du Calvados, répondant à la question, se sent outragé d’être comparé aux socialistes, ce n’est pas le problèmes des journalistes, qui étaient là pour poser des questions.

 

Categories: Eure

Comments

  1. Ma pomme 3 juillet, 2015, 12:41

    @L. Zanker
    Sébastien Lecornu avait annoncé à la fois une gestion rigoureuse et son souhait de renouveler les relations avec les associations.
    En période de vaches maigres, les subventions doivent être une contrepartie d’une action aux côtés des collectivités qui donnent cet argent (municipalité, département, etc.).
    Je ne partage pas votre vision des associations boucs émissaires : je ne crois pas que S. Lecornu et son équipe soient « anti-associations » bien au contraire. Ils réduisent les subventions au détriment des associations qui reçoivent sans rendre : cela me parait de la bonne gestion.
    C’est « faire mieux avec autant ».

  2. RAOULT E. 3 juillet, 2015, 11:48

    @Ludovic Zanzer. Les Normands en rêvaient, voici que va revenir LEUR Normandie qui avait été tronçonnée. Oui le 276 était peut-être « une bonne invention » en matière de tronçon. Toujours est-il que l’on va réunir les cinq départements de cette « belle région  » et non « raboter » quoi que ce soit. Les Hauts Normands n’oublieront pas Sébastien Lecornu (à Giverny ou ailleurs), dites-vous.. Je veux, mon n’veu !
    « Notre belle région de Haute Normandie » va entrer dans le passé pour devenir LA NORMANDIE, comme le voulaient bien la droite et la gauche (qui a fondu sans barguigner l’Alsace avec la Lorraine et avec une troisième province QUI N’AVAIT RIEN D’EQUIVALENT. L’Alsace a beaucoup souffert par le passé, à présent on veut l’étouffer et elle souffre encore). Mais la Normandie entière, c’est super (sans la Picardie que voulait rabioter le petit-fils de mamie Mayer !)
    Que Sébastien LECORNU, Président de l’Eure soit « de droite », c’est une bonne nouvelle puisqu’il est Normand ! A gauche (qu’en pensent les gauchers, de cette marmelade de lobes et de provinces françaises ?), on avait le clan des immigrés fabiusiens gourmands, possessifs, sans âme ni goût de la TERRE ni de l’Histoire : M. DESTANS né en Gironde. M. N. MAYER-ROSSIGNOL né en Afrique – de famille lorraine, sulfureux ex-membre d’ATTAC. Il a remplacé M. Alain LE VERN, ancien instituteur trotskiste né dans le Finistère (qu’il a eu le tort de fuir, car son lieu de naissance est superbe,mais il voulait « de nouveaux horizons ») Avec la SNCF, en train TER ou autres, il ne manque certes pas d’horizons mais pour les horaires, la qualité des véhicules..le bien-être des usagers, la Normandie entière ou tronçonnée en 276 ça ira-t’il mieux, grâce à lui? P’t-être ben que oui, p’t-être ben que non !!! Vernon -Train de Vie ne l’oublie pas. On l’attend à droite et à gauche.

  3. Ludovic ZANKER 1 juillet, 2015, 20:52

    Encore une fois et je ne suis pas une langue de bois et encore moins dans le dénigrement comme on pourrait le prétendre, le 276 était une bonne invention et une idée à la fois de Jean Louis Destans à l’époque Président du département de l’Eure et ne l’oublions pas de Nicolas Mayer Rossignol l’actuel Président de notre belle région de Haute Normandie.
    Encore une fois les associations sont les bouc émissaires des coups de rabots voulu par M.Lecornu, l’actuel Président de droite de notre département de l’Eure.
    On peut faire bonne impression à Giverny, néanmoins les hauts Normands ne vous oublierons pas.

    Ludovic ZANKER

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.