Gilets jaunes et l’acteur repu

Gilets jaunes et l’acteur repu

Un acteur français s’est laissé aller, sur une radio, à donner son avis sur les gilets jaunes. Bien sûr, comme citoyen il en a le droit. Encore faut-il employer les mots qu’il convient. En la matière (et sans jeu de mot) l’homme a choisi d’autres termes comme pour signifier que les gilets jaunes ne sont, finalement, que de la merde. Voilà l’exemple même de cette France à deux vitesses.

D’abord, l’acteur joue sur le registre de l’amalgame. Volontairement, il mêle les gilets jaunes aux casseurs. Mais pas seulement, les gilets jaunes, les vrais, les calmes, l’exècre. Monsieur le comédien, bien installé dans la classe supérieure avec des revenus confortables, ne supporte plus les mécréants, les pauvres bougres, ceux qui se battent pour juste essayer de mieux vivre. Cette « sous-classe » de français qui em…enquiquinent tout le monde.

Monsieur l’acteur enrage d’avoir perdu du temps sur les rond-points lorsqu’il faisait sa tournée théâtrale à travers la France. Crime de lèse-comédien….

Affirmations erronées

Et puis, dit-il, « Macron et le gouvernement ont lâché 10 milliards, c’est pas rien 10 milliards, alors ça suffit maintenant…Donc, ces râleurs n’ont plus à se plaindre, selon l’acteur. Sauf qu’il ne semble pas bien informé. Il reprend la théorie des chaines infos. En effet, dans les 10 milliards sont comptés 4 milliards d’augmentation de la taxe sur les carburants qui devait être effective le 1er janvier dernier, sur laquelle Emmanuel Macron est revenu. Par conséquent, le gouvernement ne peut concéder 4 milliards qu’il n’a pas encaissé sur l’année 2019. Ce n’est qu’un jeu comptable. Également, la facture de l’augmentation des 150 € mensuels alloués aux policiers.

Classe supérieure

Le comédien fait partie de cette caste intouchable se montrant partout, ayant un avis sur tout. Une démagogie bien voyante. C’est vrai que le Monsieur ne compte pas pour se nourrir, payer ses factures d’énergie, ses impôts etc.. Il ne gagne pas 2 000 € chaque mois. Il est dès lors déconnecté des réalités. L’important pour lui est qu’il y ait, en France, suffisamment de gens qui payent pour le voir

Dernier mot: il a un certain succès, c’est vrai mais plutôt moyen dans ses prestations. Il n’est ni Michael Douglas, ni Al Pacino, entre autres.

Photo illustrant les propos de l’acteur

Categories: Médias

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.