François Fillon, candidat officiel de la droite

François Fillon, candidat officiel de la droite

C’est net et sans bavure. François Fillon remporte la primaire de la droite et du centre par 67 % à 33 % environ. Le résultat définitif sera connu demain. Pour ce second tour, les électeurs ont été plus nombreux, de l’ordre de +4,5 % atteignant les 4 500 000. Très vite, Alain Juppé a reconnu sa défaite et félicité son vainqueur. Les deux hommes se sont retrouvés, vers 22h, au siège de la Haute Autorité, entouré de Thierry Solère, l’organisateur de la primaire et d’Anne Levade la présidente de la Haute Autorité.

Officiellement, toutes des diverses tendances de la droite sont réunies depuis la proclamation de la victoire de François Fillon. Alain Juppé, en premier lieu, s’applique à le féliciter  et l’assure de son soutien total pour l’élection présidentielle d’avril et mai prochain. François Fillon, à son tour manifeste son amitié au maire de Bordeaux par des mots très clairs « J’adresse à Alain Juppé un message d’amitié, d’estime et de respect. Il est un homme d’État et le restera ». Le ton est donné et le message transmis, en direct, aux deux camps. Finie la guerre des clans. Désormais, la droite est unie pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur: une campagne présidentielle menée tambour battant jusqu’à la défaite de la gauche et du Front National et la victoire finale de François Fillon. Le pire, une mésentente des tendances au fil des semaines et des mois qui aboutirait à un affaiblissement du candidat.

Premier enseignementfillon-arrivee-a-la-haute-autorite

Il existe au sein du parti « Les Républicains » deux droites, sans doute complémentaires, mais différentes. Alain Juppé a perdu, probablement, parce qu’il resté lui-même, c’est-à-dire le représentant d’une droite à la fois libérale, pour le côté économique et étatique dans son aspect sociétal. Juppé voulait réformer mais en préservant le mieux possible le modèle social à la française. Il est resté le gaullo-chiraquien qu’une majorité d’électeurs de droite rejette aujourd’hui.

Précisément, une majorité d’électeurs de droite préfère un positionnement beaucoup plus libéral tant au plan, économique que sociétal. Ils sont aussi hyper sensibilisés par les problèmes d’immigration et de délinquance, qu’ils estiment liés. Ainsi, lorsque Alain juppé, lors du débat avec François Fillon, aborde la question de « l’identité heureuse » en affirmant que la France est multiculturelle et que c’est une richesse, il n’est absolument pas suivi par une grande majorité d’électeurs de droite. Sa sensibilité reflète, très largement, la droite de Jacques Chirac des années 70-80. Aujourd’hui, cette droite-là ne représente plus grand-chose. Elle est assimilée à un parti centriste, selon la réponse des électeurs ce soir qui ont préféré la droite radicale, sur tous les plans, de François Fillon.

Categories: France

Comments

  1. RAOULT E. 1 décembre, 2016, 17:00

    C’est qui, Blanche Morizette ? Autrefois on eut en France Jeanne Hachette qui taillada des ennemis du haut d’une tour, à Beauvais (1472). Certains disent que c’est faux, qu’elle n’existait pas. A présent, bien que la langue française masculinise son pluriel, et elle a bien raison – les Françaises sont des Français comme les autres (pour  » les Française et les Français » il a fallu attendre Giscard d’Estaing à qui celà n’a rien rapporté sinon.. à Mitterrand !), on a besoin de nains, et on a un Hachet. Le Maire est toujours mal orthographié, la serpillière aussi. C’est quand, les élections ?

  2. HACHET 30 novembre, 2016, 09:49

    Le feuilleton « blanche « Morizette  » et les six nains » est maintenant terminé. Belle mascarade! Quand on y pense : se côtoyaient un ancien President de la République et 4 anciens ministres qui, il y a un peu moins de 5 ans étaient encore au pouvoir et pouvaient mettre en place les idées qu’ils émettent aujourd’hui mais n’ont rien fait. Qu’on en juge :
    Nicolas Sarkozy a fait subir , accompagné par M. Baroin et Mme Pécresse, 2 dégradations financières à la France . Du jamais vu de toute la V° République.
    Alain Juppé, aux affaires étrangères nous a entraîné dans la guerre du Mali.
    Bruno Lemaire a brillé par son apathie quand Nicolas Sarkozy roucoulait « qu’il était honteux de voir les agriculteurs ne pouvoir survivre que grâce aux subventions ».
    Quant à François Fillon, sans personnalité, il s’est contenté d’acquiescer passivement aux décisions de Nicolas Sarkozy et des ministres. Demain, jouera t il les « serpillères » de M. Poutine?
    M. Fillon se targue d’avoir travaillé pendant 3 ans avant d’arriver à son projet qui est édifiant :
    +48 heures de travail par semaine.
    + Pas d’augmentation des effectifs de police (alors que M. Juppé déclarait (voir Paris Normandie ») : »nous avons eu tord de diminuer de 10.000 le nombre de fonctionnaires de police et de gendarmerie »; M. Fillon devait vraisemblablement « être ailleurs » quand il y a quelques semaines, les policiers réclamaient une augmentation de leurs effectifs.
    + Suppression de 500.000 postes de fonctionnaires, soit 500.000 chômeurs de plus… Sait il que, dans certains secteurs, les fonctionnaires manquent et que les dossiers (des entreprises en particuliers) sont mal suivis.
    + Fin du principe de precaution.
    Avec un tel projet, on se demande à quoi il a utilisé son temps au cours de ces dernières années….Certainement pas à l’écoute des Françaises et des Français.

  3. Zébulon 29 novembre, 2016, 08:25

    Selon Le Parisien, Xavier Bertrand figurerait en bonne place pour Matignon, tandis que Bruno Le Maire pourrait être intégré au dispositif. « Il est encore jeune, très talentueux. Il peut avoir sa place au côté de François », assure un filloniste au quotidien toujours selon Le Parisien !!! Et dire que Bruno Le Maire déclare ne vouloir aucun poste sauf si…… On ne changera pas les professionnels de la politique. Si cela s’avère exact et que cela se concrétise il ne pourra plus se présenter au législatives dans l’Eure ni rester à la tête du parti eurois ! A chaque jour une révélation, une petite phrase il y aura de quoi faire un livre dans six mois si….vous connaissez la suite !

  4. ericp27 28 novembre, 2016, 17:17

    surtout que les gens ne viennent pas pleurer dans quelques mois, après la hausse de tva à 22%, l’abandon de l’ISF et les manques de remboursement Sécu

  5. Zébulon 28 novembre, 2016, 16:28

    « Tournez manège » avait déjà commencé lors du premier tour de ces primaires de droite avec le ralliement de ceux qui avaient perdu leur passage au deuxième tour. Maintenant tous les anciens candidats vont devoir signer le pacte du projet de François Fillon pour les présidentielles 2017. Certains vont avaler la pilule de travers même s’ils sourient devant les objectifs à moins que tout ait été programmé mais bon pour la science fiction il y a des personnes plus qualifiées non ! Le plus dur reste à venir car avec la foire dans le manège auto-tamponneuses la gauche joue une partie digne d’une école maternelle. L’on pourrait en rire mais est-ce spectacle que les français attendent de responsables politiques ? Par les temps qui courent : chômage, anti-terrorisme, état d’urgence, crise économique, relations internationales avec les USA à venir, avec la Russie, etc. il serait utile que chacun prenne ses responsabilités dans le gouvernement comme au PS et les autres partis de gauche. Il y avait un ministre, Jean-Pierre Chevènement, qui avait dit « lorsque l’on est ministre où on la ferme ou on démissionne ». Le moment de démissionner un premier ministre ou qu’il donne sa démission ne tombe pas au bon moment à quelques mois des présidentielles à moins que là aussi il ne s’agisse que d’un stratège pour les primaires de la gauche ! Mais si tel est le cas, le conseiller en communication est très mauvais car connaissant leur adversaire de LR, il reste pas mal de zones d’ombres avec les futurs postulants ayant refusé de participer aux primaires des deux camps, le FN qui attend en embuscade, les vers qui veulent s’approprier à eux seuls l’écologie, le PC, dont les sympathisants, en désaccord avec le choix de leur bureau national, Emmanuel Macron qui fait un appel à François Bayrou ( une nouvelle pièce de théâtre de boulevard : « le coq de Pau » peut-être) et la plus grosse inconnue le choix des français qui veulent du changement. On se croirait dans un nouvel épisode de Koh Lanta ou dans « Tout le monde veut prendre sa place ». Malheureusement la télé-réalité est bien mal en point ! J’attends avec impatience les dernières nouvelles venant du déjeuner en tête à tête de ce midi entre le Président de la République et son premier ministre : le menu a du être bien étudié afin d’éviter une indigestion. Allez le président va faire une déclaration mais sera t’elle de guerre au PS ou de séduction ? Cela ne fait aucun doute il se représentera ou pas.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.