Flash Eure. Ingrid Levavasseur tête de liste gilets jaunes aux européennes

Flash Eure. Ingrid Levavasseur tête de liste gilets jaunes aux européennes

L’information est tombée dans la soirée. L’une des figures, parmi les plus remarquées, du mouvement des gilets jaunes, va être tête de liste aux prochaines élections européennes du 26 mai prochain. Sur les 79 candidats, femmes et hommes, de la liste nationale française, une dizaine, à ce jour, y figure. Il reste quatre mois pour trouver les soixante-dix autres.

Ingrid Levavasseur réside à Pont-de-l’Arche dans l’Eure. Toute la France le sait. La jeune femme a été l’invitée quasi permanente des plateaux de télévision depuis novembre dernier, avec l’avènement du mouvement gilets jaunes. Elle a « accroché » la lumière par son franc parler, mais surtout par le calme et la justesse de son discours. Elle réussit le tour de force de sourire de manière la plus naturelle à ses plus farouches adversaires. Jamais un mot blessant, jamais une critique inappropriée. Son attitude lui vaut, aujourd’hui, d’être une tête de liste incontestée des gilets jaunes, de la frange la plus calme. Sans doute, ces jours prochains certains trouveront à redire…

La possibilité d’un bon score

la probabilité d’une liste bien composée et représentative de l’ensemble du territoire pourrait atteindre un score supérieur à celui avancé par les instituts de sondages. Ces derniers créditent une liste gilets jaunes de 8%. Il reste quatre mois. Ingrid Levavasseur et ses colistiers vont faire campagne. Les perspectives d’intentions de votes peuvent évoluer au bénéfice de la liste. A noter que les listes européennes 2019 seront nationales et non régionales.

Photo: capture d’écran TV


Categories: Eure

Comments

  1. José Alcala Author 30 janvier, 2019, 11:01

    @ Pascal Demoriane,
    Désolé, mais vous défoncez, encore, une porte ouverte. J’ai écrit quoi, en substance? Que Mme Levavasseur va mener une liste gilets jaunes..que son empathie envers les autres, son comportement et son calme sont des éléments qui ne gâchent rien pour endosser cette responsabilité. Ensuite, affirmer, comme vous faites, qu’elle est instrumentalisée par le pouvoir est une idiotie. Qu’est-ce qu’il en a à faire le pouvoir d’une telle manœuvre? Quoi qu’il en soit la liste LREM arrivera en tête. Ce n’est ni une opinion ni un souhait personnels, simplement un peu d’expérience en la matière. Ensuite, je vous rappelle la genèse des gilets jaunes: ils sont arrivés de par l’incapacité des gouvernements qui depuis 40 ans n’ont su répondre aux attentes de la société française. De décennie en décennie, des français nombreux, par millions, ont suivi la droite, la gauche et le centre, sans résultat aucun ou si peu. Alors oui, les gilets jaunes ne sont pas uniformes, ils représentent tout le spectre sociologique du pays. Il est donc logique que Madame Levavasseur soit contestée par d’autres qui ne retrouvent dans son positionnement, puisqu’ils sont tous différents. De même si une liste était menée par Priscilla Ludowski ou Maxime Nicolle,Jason Herbert, Eric Drouet et beaucoup d’autres, elle rencontrerait les mêmes difficultés. Cette particularité leur a permis le rassemblement à la fois unitaire et de tous les contraires. Un état de fait qu’aucun syndicat et parti politique n’ont réussi, précisément parce que trop coincés dans leur clanisme. Peut-être que Ingrid Levavasseur n’aboutira pas dans sa démarche. Elle n’en fera pas une maladie. Elle aura simplement tenté une reconnaissance officielle, pas pour elle mais pour les gilets jaunes (les sérieux et calmes, non pas les casseurs). Alors oui, les accusations de phagocytage, que vous affirmez, par le pouvoir s’apparente grandement à du complotisme….
    Je vous précise que moi aussi j’ai rencontré des gilets jaunes. Je ne les ai pas filmer pour ne faire le spectacle. Certains me l’ont dit. S’il y a des opportunistes (gilets jaunes) qui courent les caméras, ce sont aussi les caméras qui les ont fait découvrir. Même si je reste dubitatif sur l’excès médiatique de certaines chaines qui en rajoutent beaucoup, en boucle, dans un but manifeste d’audience et de buzz.
    Un dernier mot sur ce que vous appelez « une cour de journaliste ». Vous ne connaissez pas ce métier, je pense que vous devriez vous abstenir de cette haine. Les reporters de terrain qui ont été tabassés, coursés, injuriés par des voyous habillés en jaune, n’ont rien à voir avec certaines petites vedettes de la présentation en plateau, bavards redondants, qui ont contribué à la surenchère. C’est tout pour aujourd’hui.

  2. Pascal Demoriane 29 janvier, 2019, 18:12

    Le profil réel de la liste de I. Levavasseur n’a pas tardé depuis notre conversation à se révéler comme politiquement prémédité, vu la composition de ses membres et surtout bien éloignée de l’esprit non partisan GJ.
    « La liste «gilets jaunes» d’Ingrid Levavasseur pour les européennes est saluée par le gouvernement. Pas sans arrières-pensées… » titre par exemple le Figaro. Complotiste le Figaro ?
    J’ai interrogé des GJ ce week end à Evreux et à Sotteville : et là on est toujours frappé par la modération des gens du peuple : « Elle a droit de faire une liste, oui, mais pas de porter le gilet jaune, elle ne nous représente pas, elle n’a pas à se réclamer du RIC, c’est une tromperie pour faire de l’argent, çà ». D’autres racontent « on a voulu la rencontrer ici, mais c’était toujours à condition d’être accompagnée d’une cour de journaliste, on sent bien que nous voir, elle s’en fiche… »
    Le mythe médiatisé en prend donc un coup. Dans le doute, se référer aux faits concrets. Les faits c’est que pendant que les humbles se sacrifient sur le terrain, les opportunistes courent les cameras, les « leader » se préparent à être les « dealer » des efforts des autres… rien de nouveau ! L’immoralité est même devenue une valeur républicaine.

  3. Jean-François Perrimond 27 janvier, 2019, 16:16

    La liste Gilets Jaunes sera d’autant plus légitime si Ingrid Levavasseur y intègre, en places éligibles, des personnes grièvement blessées (par CRS ou B.A.C, par tirs de flash-ball ou grenades…) lors des manifestations depuis mi-novembre

  4. José Alcala Author 24 janvier, 2019, 18:52

    @ Pascal Demoriane
    Vous n’avez pas prononcé (écrit) les mots, mais c’est sous-jacent. Si vous m’affirmez que vous n’avez, dans l’expression, fait comprendre que Ingrid Levavasseur était en train de se faire berner par le pouvoir pour mieux la conttôler, c’est que, effectivement, je n’ai rien compris…..ou que la syntaxe vous échappe. Au choix des lecteurs.

  5. Pascal Demoriane 24 janvier, 2019, 18:11

    Cher M.Alcala,
    Je n’ai pas parlé de complot ni de récupération, de captation simpliste, ni de LREM dont je me fiche complètement, et n’ai rien contre Ingrid Levavasseur, m’avez vous réellement lu ? ou sommes nous sortis de la logosphère ?
    Au contraire, en tant qu’observateur marxiste assumé oui, j’ai parlé de processus impersonnels, de déterminisme inhérent aux dialectiques pouvoir / opposition dans le but de dépersonnaliser le problème complexe et clivant de la représentation des GJ qui me semble mal ici présenté.
    Votre association d’idée complotisme / souverainisme me semble un procès hors sujet et relever d’un réflexe très conflictuel et très conventionnel plus que d’un raisonnement sur mon propos ou sur la situation.
    Qu’apporte la notion de « complot » pour apaiser, éclairer les données du problème ? rien. Le complotisme est le fait de celui qui le dénonce.

    Cette personne veut « Inscrire les Gilet jaunes dans une démarche officielle » dites vous. Mais si on veut informer sans déformer, il faut dire que c’est justement ce que les GJ « canal populaire » ne veulent pas. C’est une donnée observée sur le terrain, pas une opinion.

    Vous savez, le temps des procès d’opinion partisan, des arrières pensées suspicieuses, et autres finasseries polémiques, c’est terminé. Nous n’en sommes plus là. Donc le souverainisme ou l’européisme et tous les -isme, rien à fiche ! Game over ! Les faux débats du spectacle politicien ne sont plus crédibles. Changeons de modèle !

  6. José Alcala Author 24 janvier, 2019, 16:50

    @ Pascal Demoriane,
    Pas du tout! pas d’accord du tout. J’étais quasiment certain que la théorie du complot passerait une tête. C’est la vôtre, Pascal Demoriane. Vous nous avez, pourtant, habitué à davantage de justesse dans les propos. ceux-là sont surannées et un peu trop conventionnels pour être pris au pied de la lettre. Il vous faut bien tirer à vue sur ce qui n’est pas à connotation souverainiste….
    Pour qui connait un peu la sphère politique française, les choses sont un peu moins simplistes. Il n’y a pas de complot. Madame Levavasseur n’a pas été « captée » par un parti ou un autre. Si LREM avait la mauvaise idée de lui proposer un poste ministériel après les européennes vous seriez surpris de sa probable réponse. Elle n’attend rien de la politique de partis. Elle veut, à priori, labelliser les gilets jaunes pour les inscrire dans une démarche officielle. Fini, ainsi, les critiques sur l’air de « que représentent-ils ? Quelle légitimité ont-ils ? Quelle revendications sérieuses sont les-leurs ? Madame Levavasseur a su résister à d’autres sirènes depuis deux mois, pourquoi tomberait-elle dans ce panneau grotesque ? La politique, selon elle, n’est pas un métier, donc un but, mais un moyen. C’est ce moyen qu’elle veut endosser. Avant de condamner sa démarche, laissons-lui le temps de prouver sa bonne foi.

  7. arthur 24 janvier, 2019, 16:31

    je suis fasciné par cette jeune (et jolie ! lol) femme ..Le couple meluche-lepen tetanisé tout comme lors de la candidature de macron à la presidentielle.
    DUPONT AIGNANT,lui ne la trouve pas pure !!!!!

  8. Pascal Demoriane 24 janvier, 2019, 13:35

    Voilà une info logique et prévisible.
    Promouvoir des leaders est la réponse technique la plus efficiente pour casser le mouvement explosif des Gilets jaunes. La répression policière paniquée et disproportionnée du ministre Castagneur étant un échec qui a déjà englué le pouvoir dans la contradiction de son l’illégalité flagrante, s’ajoutant à son illégitimité largement ressentie. Le pouvoir devient dangereux pour lui-même.

    Quoi ? Le « tapis jaune » est donc déroulé par ce pouvoir à tous les candidat.e.s GJ aux européennes, les médias se chargeant d’organiser le casino du GJ le plus vendable et recyclable pour diluer le mouvement dans l’impuissance des concurrences démocratiques. Donc Ingrid L., est-elle, comme vous dites, tête de liste « incontestée » pour ses qualités « remarquées » ?
    Non, sûrement pas. « incontestée et remarquées » par qui ? sinon par le système politico-médiatique lui-même !
    « Le calme et la justesse de son discours » ? le Huffpost a le mérite, lui, d’avoir démonté cette illusion. Restons en aux faits : Ingrid est le simple produit d’un processus dialectique, concurrentiel, sélectif et statistique, émergent d’un collectif de masse manipulé, c’est tout ! élémentaire Callaghan !

    Côté GJ, les enragés qui la menace déjà ou lui feront procès de trahison auront raison dans le principe, c’est une imposture de leur point de vue, mais tord dans la méthode : elle ou un.e autre, peut importe, le système institutionnel n’a pas d’autre réponse qu’une marionnette à opposer au mouvement.

    Sur la possibilité d’un bon score pour une liste GJ ? Peut-être mais « Bon » pour qui ? Soyons objectif, évidement pas pour les vrais gilets jaunes ! Bon pour la classe politique, et le maintient de ses privilèges, pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ? Le déni et le travestissement attise les violences… est-ce le but ?

  9. zébulon 24 janvier, 2019, 10:05

    Initiative intéressante sur le plan politique. Il y a une autre gilet jaune,Jacline Mouraud, qui constitue un parti mais pas pour les européennes celle-ci trouvant le délai trop court pour réunir des candidats, pour obtenir les fonds financiers pour la campagne. Il n’est pas exclu que d’autres listes de gilets jaunes voient le jour. Depuis quelques temps nous voyons une divergence, un désaccord entre certains leaders du mouvement des gilets jaunes, des appels de plusieurs partis politiques à s’unir avec eux, un syndicat qui est d’accord sur le fond des revendications mais qui déclare ne pas faire de récupération. Il est à parier que cela va faire le jeu du président de la république : diviser pour mieux régner ! Si certains commencent à rire jaune nous en voyons de toutes les couleurs en ce moment . :espérons que nous n’aurons pas des nuits jaunes !

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.