Fillon gagne le premier tour, largement

Fillon gagne le premier tour, largement

Les sondages le donnaient en tête depuis 10 jours. Ils ont eu raison, même si l’ancien Premier ministre les décriaient lorsqu’ils le plaçaient en 4ème et 3ème position, il y a plusieurs mois. Ces instantanés évolutifs n’ont pas été inventés par les médias. Ils sont, plus simplement, la volonté des électeurs.

François Fillon gagne le premier tour avec plus de 44%. Alain Juppé est 2ème avec 28% et Nicolas Sarkozy perd la primaire par son élimination pure et simple, avec 21%.

Les ralliements n’ont pas tardé. Nicolas Sarkozy soutient François Fillon au second tour comme c’était prévisible. Bruno Le Maire arrive en 5ème position derrière Nathalie Kosciusko-Morizet. Tout eux obtiennent autour de 2,5%. Le député de l’Eure votera dimanche prochain pour François Fillon. C’était, aussi, prévisible à la lecture des programmes. NKM s’est prononcée pour Alain Juppé. Chiffres estimés à 23h.

Tard dans la nuit, participation dans l’Eure. 423 534 inscrits, 92 bureaux de vote, 35 268 votants soit 8,33%. Blancs et nuls 88, suffrages exprimés 35 180 soit 99,75% des votants. Le score définitif de chaque candidat sera diffusé dans la journée.

Bruno Le Maire largement battu dans l’Eure

L’on pouvait s’attendre, logiquement, à un très bon score de Bruno Le Maire dans son département. Les électeurs de la droite et du centre en ont décidé autrement. Ils placent l’ancien ministre de l’Agriculture en 5ème position avec un score autour de 10% (à confirmer) C’est François Fillon qui passe en tête, dans l’Eure, avec près de 44%, puis Nicolas Sarkozy à 22% et Alain Juppé à 21%. (taux à confirmer dans la journée)

C’est un coup dur pour Bruno Le Maire qui échoue dans son département. Il ne sera, probablement plus, en position de force pour négocier des investitures de son choix, aux législatives.  Une situation qui le fragilise, aussi, pour prétendre au fauteuil de président de l’Assemblée Nationale, puisqu’il avait affirmé au cours de la campagne électorale que s’il n’était pas élu il refuserait d’être le Premier ministre du candidat élu, voire même ministre.

L’on ignore pour l’instant la position d’Hervé Morin, le président de la Région Normandie qui avait choisi Bruno Le Maire pour la primaire. Qui choisira-t-il pour le second tour? le représentant de la droite dure ou le plus modéré, Alain Juppé?

Categories: Eure

Comments

  1. Marcel le marcellois 22 novembre, 2016, 11:57

    Bruno Le Maire n’est plus prophète en son département. S’il y a obtenu un meilleur score par rapport à la moyenne nationale, 10% et 2,4%, c’est parce que les centristes du Nouveau Centre pilotés par Morin ce sont vendus à lui pour quelque soutien à venir aux législatives. Mais ce n’est pas le plus important. Dorénavant, Bruno Le Maire ne pourra plus éjecter, comme des malpropres, des gens un peu plus âgés que lui, plus âgés et beaucoup plus âgés. Il vient de commencer à comprendre qu’une personne en vaut un autre. Avec 2,4%, Bruno Le Maire n’a plus la possibilité de pavoiser. Les électeurs ont parlé en lui infligeant, tout simplement, une volée de bois vert.

  2. Henri Clément 21 novembre, 2016, 12:59

    J’avoue être bien en peine pour apprécier la valeur de ce type de scrutin dit « ouvert » puisqu’il n’y a pas de quorum délimité. Il n’y a évidement pas de notion d’abstention à mesurer, plutôt de participation comme base de représentativité. Mais Comment apprécier l’homogénéité de cette participation, puisque c’est « ouvert », sinon en termes probabilistes ?. Une primaire ne vise donc pas à un résultat représentatif, mais strictement compétitif… curieuse notion de légitimé.républicaine !
    Dans l’Eure, on aurait donc une participation quantitative d’environ 20% de l’électorat concerné, au regard du score Sarko-Bayrou 1er tour présidentielle de 2012.
    Est-ce beaucoup comme échantillon ? Quelle valeur ajoutée statistique par rapport à un sondage ?
    Quoiqu’il en soit, Hervé Morin affirme que sans primaire, F.Fillon n’aurait pas émergé de la sorte, la compétition serait restée « fermée » dans une logique d’appareil… Qu’en pensez-vous ?

  3. laulau274 21 novembre, 2016, 12:08

    quel renouveau dans le paysage politique français!!! on nous sert encore du réchauffé,
    avec en prime la suppression de l ‘ISF et +2% de plus pour la tva
    merci Mr Fillon, pour nous, les petits salaires, visiblement on n’a pas fini d’en chier!

  4. francois charmot 21 novembre, 2016, 11:56

    Vous l’avez souligné. Quelle claque pour Bruno Le Maire, qui se trouve fragilisé dans « son » département, tout comme ses hommes liges, tels Lecornu, le président du Conseil départemental, véritable laboratoire des idées du bon Bruno, bien propre sur lui, mais vrai réac. Et que sont allés faire dans cette galère les  » centristes  » (Morin, Priollaud…) sinon aller à la soupe. Une soupe au goût amer au bout du compte. Une soupe à la grimace…

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.