Explosif. Un feu d’artifice de 200 pages

Explosif. Un feu d’artifice de 200 pages

Le feu d’artifice de cette fin d’année est davantage passé inaperçu que toute autre information en boucle, souvent désuète. Le livre est sorti en novembre dernier et aucune rédaction nationale n’a trouvé une bonne raison pour en parler. Quant on lit le récit, l’on comprend pourquoi. Les deux auteurs, Roger Lenglet  journaliste d’investigation et Jean-Luc Touly président de l’association Front Républicain d’Intervention contre la Corruption (FRICC), font une place importante à l’information qui dérange, laissant de côté la complaisance envers des élus et hommes importants de la politique. Depuis deux mois, aucune plainte n’a été déposée contre les deux auteurs.

Ils ne lésinent sur rien. Pas de conditionnel. Traitent de sujets avérés, avec notes et références. Extrait de la 4ème de couverture:

« ….appels d’offres truqués aux prises illégales d’intérêts, des détournements de fonds publics aux multiples pots-de-vin et autres fraudes fiscales…les tractations inavouables, les attributions frauduleuses de marchés publics, les corruptions devenues systématiques, les arrangements qui aliènent des agents publics au secteur privé… » Le décor est planté pour un récit mené comme un thriller, une découverte à chaque page et des rebondissements inattendus. Ce qui frappe et surprend est l’étendue du mal. D’aucuns pouvaient croire que la corruption touchait presque exclusivement des élus et hommes politiques nationaux. Erreur, elle frappe nombre d’élus locaux, loin des palais de la République.

Roger Lenglet et Jean-Luc Touly expliquent, avec force et assurance, le rôle des lobby. Derrière cette appellation souvent considérée comme un métier honorable, se cache en réalité une force de pression étonnante. Les auteurs y décèlent une troublante corrélation avec des activités inavouables tombant sous le coup de la loi. Les lobbyistes prennent aussi des noms différents selon le type d’affaires à traiter. Ils sont, ainsi,  « apporteur d’affaires, intermédiaire, consultant, diplomate d’entreprise, conseiller en affaires publiques, en communication et urbanisme ». Des élus locaux tombent dans le piège du discours polissé et signent des contrats juteux avec un bénéfice en retour, sous des formes diverses. Corruption à tous les étages.

Le livre déroule avec minutie l’histoire de la corruption politique parmi des affaires, grandes et petites, de ses dernières années et celles qui ont toujours cours. Malgré la mise en place d’organismes de lutte contre la corruption.

Les auteurs ont cosignés, au cours des dernières années, les livres suivants: L’eau des multinationales; Les vérités inavouables; L’Argent noir des syndicats; Le vrai pouvoir d’un citoyen; Syndicats, corruption, dérives, trahisons; Les recasés de la République; l’Armoire est pleine.

Les Crapules de la République -La vérité sur le gaspillage de l’argent public, est édité par First Éditions, au prix de 17,95€

Categories: France

Comments

  1. Relais 4 janvier, 2018, 18:45

    À voir la dernière interview de Roger Lenglet hier le 3 janvier 2018 dans le Grand Soir sur France 3. « Les crapules de la République » : un livre on ne peut plus d’actualité.

  2. Denis 1 janvier, 2018, 14:52

    Elu local depuis 2001, j’ai pu mesurer l’ampleur de la corruption. Sans preuve, que pouvons-nous dire, que pouvons-nous faire ? A part ça, José, je vous souhaite une très bonne année 2018. Une bonne santé, également. Et je vous dis… à bientôt !

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*