Evreux, Marc-Antoine Jamet attaque « Jean-Paul Lecornu et Sébastien Legendre »

Evreux, Marc-Antoine Jamet attaque « Jean-Paul Lecornu et Sébastien Legendre »

A quatre jours du premier tour des élections départementales, le Premier Secrétaire Fédéral du PS, Marc-Antoine Jamet, tente de renverser la vapeur en établissant un premier bilan des maires UMP-UDI, élus il y a un an. Un an, est-ce suffisant pour ce genre d’exercice? Le maire de Val-de-Reuil pense que oui. Les élus visés: Les maires de Vernon, Evreux, Louviers et les Andelys. Avec une petite préférence pour le maire de Vernon, Sébastien Lecornu, soupçonné de vouloir devenir président du département en cas de victoire de l’UMP. Il l’oppose à Jean-Paul Legendre, leader de l’actuelle opposition de droite au conseil général, principal concurrent pour la présidence. Vidéo du point presse.

Marc-Antoine Jamet intervertit volontairement les prénoms des deux élus: Jean-Paul Lecornu et Sébastien Legendre. La critique, toutefois, s’adresse à l’ensemble des nouveaux jeunes maires. Depuis un an, leurs villes seraient des coquilles vides. Leur seul projet: ne pas augmenter les impôts. Fini donc la culture, le renouvellement urbain. Ce serait, aussi, moins de sécurité, moins d’écoles. « Aux Andelys, poursuit le patron du PS, le maire a supprimé des postes de policiers municipaux,  Evreux se meure, aucun projet, aucune idée. A Vernon, les tarifs de la médiathèque ont doublé et Monsieur Lecornu est un maire absent de sa ville. En revanche, la politique menée par Jean-Louis Destans a permis au département d l’Eure de se développer. Giverny, c’est d’abord Jean-Louis Destans. L’Eure, c’est une fiscalité réduite….Sur le tract, qui va être distribué à partir d’aujourd’hui, c’est une image de la politique de terre brûlée. Voyons: Un an de droite dans l’Eure, c’est le commerce sacrifié, la culture prise pour cible; hausse déguisée des impôts, suppression des services publiques…

Pour cette conférence de presse, Marc-Antoine Jamet est entouré de quatre secrétaires de sections: Timour Veyri pour Evreux, Arnaud-Rodrigue Adonon pour Vernon, Eric Lardeur pour Louviers et Martine Seguela pour les Andelys. Chacun parle de sa ville et regrette le temps où la gauche était aux affaires. Seulement, ce que Eric Lardeur ne dit pas de Louviers, par exemple, est que la défaite de la municipalité de gauche est due, en partie à la gauche elle-même qui voulait « flinguer Martin ». L’onde de choc pourrait se poursuivre jusqu’à ce dimanche soir avec les résultats des départementales.

Ainsi, la direction du PS eurois pense qu’un bilan peut être établi après seulement un an d’exercice du pouvoir. Pourquoi pas? La droite l’a fait après un an de présidence de François Hollande et la gauche protestait en clamant qu’un mandat de Président, c’est 5 ans…! C’est de bonne guerre, mais cela finit par lasser les électeurs, de tous horizons, lesquels pourraient aller essayer…autre chose.

Categories: Evreux

Comments

  1. Ludovic ZANKER 1 avril, 2015, 19:18

    Pour une fois et je ne vais jouer les fourbes, il a raison Marc-Antoine Jamet de dire que Sébastien Lecornu veut la place de Président du département, par l’insistance de Brunon Lemaire.

    Certes, on peut le critiquer M.Jamet, mais venez à Val de Reuil et regarder comment cette jeune ville a évolué en matière de réhabilitation, et d’équipements et d’entreprises.

    Enfin, je pense que certains commentateurs devraient sortir de chez eux…

    A bon entendeur,

    Ludovic ZANKER

  2. MH 22 mars, 2015, 22:53

    @hlt
    L’image des « petits marquis poudrés à frimas » leur sied vraiment à merveille !

  3. pace27 21 mars, 2015, 16:17

    Ah si Jean de la Fontaine était encore parmi nous il pourrait écrire une fable : Le roi mage, le cornu et le gendre !!!!

  4. hlt 21 mars, 2015, 12:34

    MAJ se plaint surtout de voir l’héritage politique de l’Eure, patiemment amassé depuis une quinzaine d’années par le parrain de la Haute Normandie, fondre comme neige au soleil. Il reste encore les bijoux constitués par le Département. Mais pour combien de jours ? Que lui restera-t-il lorsqu’il remplacera le parrain ? L’îlot de Val-de-Reuil, dernier refuge des petits marquis poudrés à frimas de gôche qui essaieront encore de vibrionner autour de celui qui n’est pour l’instant que le 1er couteau de la gôche caviar de Haute Normandie.

  5. José Alcala Author 20 mars, 2015, 16:32

    @ Henri Clément
    Les bras sont ceux de François Hollande…Aucune mal intention du « photographe » assis dans cet axe caméra.

  6. Henri Clément 20 mars, 2015, 14:47

    Amusant cette photo de M.A. Jamet avec deux petits bras de Fabius lui sortants des oreilles… ou plutôt terrifiant tout compte fait ! Un hasard de prise de vue ou une intention du photographe ?

  7. laurent RABIER 20 mars, 2015, 11:31

    On croit rêver en entendant MAJ et Monsieur VEYRI. L’un dans la majorité à Evreux durant 6 ans avec le résultat que l’on connait ( un centre ville économiquement affaibli, des projets non financer, des couloirs de Bus sans aucun intérêt) et un MAJ donneur de leçons qui perd toutes les élections dans l’Eure depuis qu’il est en place!. Concernant le fait de connaître les Noms des personnes pour des places, c’est justement ce que les électeurs ne veulent plus. Les électeurs souhaitent des projets et des résultats. Alors messieurs, de grâce, arrêtez vos grandes formules et préparez vous à la plus belle sanction que les électeurs vont vous infliger.

  8. Frederic Duché 19 mars, 2015, 17:19

    Du grand Marc Antoine Jamet : excessif, inconsistant, incohérent ! Ce baron de Louis Vuitton qui fait de la politique de gauche dans l’Eure mais dont le cœur est à droite à Paris donne toujours des leçons à tout le monde y compris dans son propre camp ou il est vénéré comme chacun sait… Pour ma part il me fait rire avec sa grandiloquence. Le réel constat c’est qu’il échoue partout depuis qu’il est 1er fédéral ‘. Recevoir des leçons de quelqu’un qui fait perdre son camp en permanence cela est plutôt drôle…. Surtout qu’il reste parmi nous, car MAJ c’est comme une patte de lapin ou un trèfle à quatre feuilles il porte bonheur à la droite….

  9. laulaulouv 19 mars, 2015, 14:07

    Sauve qui peut, MAJ tente une triste manœuvre en tentant d’opposer ses adversaires entre eux, triste personnage pour une triste fin surtout, dimanche soir , en grande partie, les dés seront jetés ! (et j’adore votre dernière phrase)

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*