Evreux, Coumba Dioukhané femme de combat

Evreux, Coumba Dioukhané femme de combat

Si elle parle aux journalistes de son souhait de repartir aux élections régionales c’est parce que ceux à qui elle s’adresse ne lui répondent pas. La situation est simple: Coumba Dioukhané est conseillère régionale « Les Républicains », sortante. Depuis 6 ans elle travaille dans l’opposition régionale avec une assiduité remarquable et remarquée, peaufine ses dossiers, propose et échange. Ses adversaires reconnaissent ses qualités et la combattent avec un certain respect. Ses amis et collègues politiques sont bluffés par sa force de caractère et du niveau de son engagement. Alors pourquoi les responsables de la future liste « Les Républicains »-UDI tardent à répondre à sa question « Serai-je en position éligible sur la liste qui se prépare? » Poser la question, de cette façon, c’est y répondre en partie. Interview vidéo de Coumba Dioukhané:

L’adjointe au maire d’Evreux affirme qu’il n’y a aucun conflit entre elle et le patron de « Les Républicains » de l’Eure, Bruno Le Maire, pas plus qu’avec Hervé Morin la tête de liste pour l’Eure. Coumba Dioukhané revient longuement sur sa présence, permanente, au conseil régional de Haute-Normandie. Elle ne s’est pas limitée à une présence passive, mais a suivi les dossiers et marqué des points face à la majorité de gauche. Selon elle, le travail de fond qu’elle a fourni est une réalité, ce qui lui permet aujourd’hui de prétendre renouveler son mandat…

D’arguments, elle n’en manque pas, « je suis la seule femme sortante désireuse de continuer et, de surcroit, issue de la diversité…Je ne suis pas plus âgée que Bruno Le Maire…c’est comme si on lui demandait, aujourd’hui, de quitter la politique..J’ose espérer que Bruno Le Maire et Hervé Morin n’ont pas la volonté de m’écarter sans me dire leur véritable raison et motivation! Évidemment non! L’un comme l’autre ont l’expérience nécessaire qui les met à l’abri de grossières erreurs. La liste aurait, probablement, plus à perdre en écartant, unilatéralement, Coumba Dioukhané qu’en l’intégrant dignement sur la liste…

Son parcours

Professeur d’Anglais, Coumba Dioukhané rencontre Jean-Louis Debré en 2001 lorsqu’il prépare la conquête de la mairie d’Evreux. Il l’intègre sur sa liste et après la victoire la jeune femme devient adjointe au maire. C’est à partir de ce moment qu’elle prend goût à la politique. A Evreux, pendant la campagne de ces municipales 2001, Coumba, dont le seul prénom devient un symbole, réussit à convaincre des électeurs franco-africains et notamment ceux de la communauté sénégalaise, dont elle est originaire. Dans cette victoire, Jean-Louis Debré le dira plus tard, Coumba Dioukhané a pris une part importante….

En 2010, Bruno Le Maire l’intègre sur la liste des régionales, mais la gauche se succède à elle-même. Le département ne comptera que deux élus UMP. C’est vrai, lorsque la tendance politique n’a pas le vent en poupe, peu de candidats à la candidature se battent au portillon pour figurer sur la liste. A contrario lorsque la victoire se profile, beaucoup  de volontaires émergent, curieusement…

En septembre, la liste « Les Républicains »-UDI sera bouclée et passera devant la commission d’investiture « Les Républicains ». Nicolas Sarkozy aura le dernier mot. Le président du parti a entendu parler de Coumba Dioukhané. Que dira-t-il si elle ne figure pas sur la liste? Difficile de le dire actuellement, comme il est difficile de comprendre les raisons du silence radio des responsables du département.

 

Categories: Evreux

Comments

  1. RAOULT E. 28 juillet, 2015, 15:53

    A vous lire, on ne se bouscule guère pour visiter l’Hôtel de Région de Rouen ! Cela ne m’incite pas à vouloir gagner le voyage ! Dans l’opposition, M. Hervé Morin (alors ministre, donc très occupé) avait été sanctionné pour son absentéisme, ce qui fut sèchement noté par madame Ségura. M. Bruno Le Maire, dit-on, s’y rend pour se faire photographier mais repart avec les journalistes (toujours selon la socialiste madame Ségura). Madame Coumba Dioukhané (présente au ministère de l’Agriculture de 2009 à 2012), se dit studieuse au Conseil régional depuis 2010. On peut être studieux sans avoir la parole. C’est embêtant, naturellement. Mais dans un but prospectif, la preuve de son travail peut être stratégiquement développée. Une autre femme, madame Ségura (qui n’était pas dans l’opposition normande et qui critiquait vertement les élus de droite pour leur manque d’enthousiasme) a, selon ses dires, beaucoup bossé avant d’être finalement purgée au bout de cinq ans. Revenir à Vernon, pour elle, ce n’est pas le goulag ! Elle s’en remet. Et elle adopte désormais les décolletés Taubira.
    Oui, j’ai entendu et vu plusieurs fois M. Laurent Fabius entonner « l’Internationale » à la télévision au coude à coude avec d’anciens adeptes de l’URSS, bien après l’ère stalinienne, bien après l’énarque Elisabeth Huppert, bien après des prouesses à dada (« la tête et les jambes », s’exclamaient les admiratifs). Non, il n’oblige pas le petit-fils de mamie Mayer (qui souhaite peut-être qu’on oublie ATTAC) à chanter l’hymne prolétarien au Conseil Régional. Si ? Pauvre garçon ! Il s’est déjà ridiculisé à Vernon-Giverny en tirant seul les ficelles inaugurales à la gare, ayant éliminé tous les acteurs locaux et invité par erreur le député de la 4ème circonscription de l’Eure au lieu de celui de la 5ème. Et surtout en frappant sa poitrine de la main pour préciser, de son accent plus proche des bords du Rhin que des rives de la Seine, que c’était la Région qui payait.
    « La région, c’est Bibi ». Façon radicale de faire le vide.
    Mais je plaisante.

  2. Atmosphère 27 juillet, 2015, 15:27

    @ RAOULT E.
    Personne ne le dit parce que tout le monde le sait. C’est même Bruno Le Maire qui ne veut plus de Madame Dioukhané. En revanche, c’est vous qui devriez mieux vous renseigner sur la présence active de la conseillère régionale Les Républicains aux travaux du conseil régional de Haute-Normandie. Vous parlez de l’année 2009 mais il question de l’actuelle mandature 2010-2015. Au fait, parlez-nous, précisément, de Bruno Le Maire qui est, lui aussi, conseiller régional de la même Haute-Normandie. Combien de fois y a-t-il mis les pieds? Si vous apporter la bonne réponse, vous gagnez un voyage à Rouen pour visiter l’Hôtel de Région.

  3. RAOULT E. 26 juillet, 2015, 20:31

    Pourquoi personne ne dit-il que madame Coumba Dioukhané a très bien connu M. Bruno Le Maire ? En tant que député de l’Eure, certes, mais aussi parce qu’elle était conseillère du ministre de l’Agriculture, chargée de la stratégie, de la prospective et du développement (nomination du 24 juin 2009). Elle n’était donc pas en permanence à Evreux, au conseil régional, elle figurait sur la liste des membres du cabinet de l’ancien ministre M. Bruno Le Maire ! J’ai quelques souvenirs de l’époque un peu agitée des municipales aussi, mais pas étayées par des documents. Et après tout, je ne suis pas d’Evreux !

  4. Lélu 23 juillet, 2015, 22:06

    C’est dur à supporter, mais je crois que Famous a tout dit.

  5. Nathalie 22 juillet, 2015, 10:03

    @ Famous
    C’est du premier degré, ou êtes-vous un tantinet moqueur?

  6. Famous 22 juillet, 2015, 09:02

    Ne soyez pas aussi sévères envers BLM. Coumba ne dit peut-etre pas tout. Généralement les choix du patron de l’UMP de l’eure sont bien ajustés. Il sait qui sont les meilleurs, par exemple lorsque son choix s’est porté sur madame Duranton pour les élections sénatoriales. Elle est intelligente, efficace, sympathique, connait bien la politique. Sa subtilité en fait une politique de premier plan. Elle est aujourd’hui une personnalité incontournable dans le département. C’est bien la preuve de la justesse de vue de BLM.

  7. Bernard 22 juillet, 2015, 07:05

    cette équipe de dirigeants de la droite veut se débarrasser de tous ceux qui ont connu et travailler avec Jean-Louis Debré. Bruno Le Maire l’enfant gâté de Neuilly vient imposer sa loi dans l’Eure et utilise tous les moyens pour casser ceux qui ne lui obéissent pas au doigt et à l’oeil. Mais tout a une fin. L’heure viendra où il devra payer l’addition. Coumba Dioukhané et d’autres s’en souviendront.

  8. Bertrand 21 juillet, 2015, 23:15

    Très drôle. Coumba est conseillère régionale et Bruno Le maire aussi, de l’ump. Elle a été toujours présente au conseil mais Bruno Le maire n’a jamais mis les pieds et c’est lui qui fait la liste. C’est le monde la tête en bas

  9. Sacco 21 juillet, 2015, 19:50

    Ils se débarrassent des bons pour promouvoir les toutous qui leur mange dans la main. Lemaire veux faire de la politique autrement il nous prend pour des andouilles si coumba est viré je voterais pour les autres.

  10. Philippe Lebarsat 21 juillet, 2015, 18:27

    Je regarde tout ça de loin mais si c’est vrai que Coumba Dioukhané est écartée sans motif justifié, Le Maire et Morin se tirent une balle dans le pied.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*