Européennes, l’illusion du duel

Européennes, l’illusion du duel

Tous les commentateurs politiques empruntent la même ligne et affirment que les élections européennes seront, de nouveau, un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Un second tour bis de la présidentielle de 2017. Un affirmation primaire et loin de la réalité.

Tous, sans exception, sont certains de leur expertise. A l’appui, les sondages des divers instituts. Ils indiquent que La République En Marche arrivera en tête avec un score qui tournerait autour des 22%. Derrière, la liste du RN avec 20%, puis LR 12% et LFI 8%. Voilà, c’est aussi clair que l’eau de roche. Mais, la situation politique a considérablement changé. Ensuite, le mode de scrutin à la proportionnelle intégrale, donc à un seul tour, ne permet pas d’alliances ou de report de voix. Aussi, parler de duel est un aberration ou une non-connaissance de la mécanique politique.

Le Parlement européen n’est pas l’Assemblée Nationale

Sur le site du Parlement européen, pour la mandature 2014-2019, l’on peut s’étrangler de constater une foultitude de groupes. Une dizaine environ. Leur particularité dénote la complexité du système. Un méli-mélo invraisemblable où l’on voit des candidats de diverses listes nationales, par pays, rejoindre le même groupe au Parlement européen. Ainsi, le Parti Populaire Européen (PPE) connoté à droite, rassemble des candidats de divers pays appartenant à des groupes politiques différents. Il est courant de voir des élus français, de gauche, de droite et du centre, s’allier dans un même groupe au Parlement européen, selon qu’ils sont européistes, conservateurs ou eurosceptiques.

Comment dès lors peut-on affirmer un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen? Les futurs élus de la liste LREM siègeront-ils dans le même groupe à Strasbourg, ou s’éparpilleront-ils sur deux ou trois groupes? Autant de questions sans réponses, à ce jour.

Les groupes du Parlement européen

Parti Populaire Européen ( PPE ) droite conservatrice, 216 députés sortants

Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates, 187 députés sortants

Conservateurs et réformistes Européens ( CRE ) 75 députés sortants

Alliance des Démocrates et Libéraux pour l’Europe ( ADLE ) 68 députés

Groupe Confédéral de la Gauche Unitaire/gauche verte, 52 députés

Groupe des Verts/Alliance libre Européenne ( Verts/ALE ) 52 députés

Groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe, 41 députés

Groupe Europe des Nations et des Libertés ( ENL ) 37 députés

Groupe Non-inscrits ( NI ) 22 députés


Categories: Europe

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.