Eure sénatoriales, comment le PS pourrait passer à côté d’un siège

Eure sénatoriales, comment le PS pourrait passer à côté d’un siège

Alors que le nouveau mode de scrutin, dans l’Eure, à la proportionnelle donnait une chance inouïe au Parti Socialiste d’obtenir un siège, celui-ci cafouille dans la composition de sa liste et autorise, de fait, l’UMP et le Nouveau Centre à conserver ses 3 sièges. En effet, la semaine dernière les socialistes ont désigné leurs candidats…Trois titulaires en tête, dont deux perdants aux municipales. Fâcheux!

En tête, Bruno Questel le maire de Bourgtheroulde réélu le 30 mars. Ensuite, Martine Séguela ex-adjointe au maire des Andelys, battue. En 3ème position Timour Veyri, coordinateur de la campagne électorale de Michel Champredon, ex-maire d’Evreux et 3ème de la liste, balayée le même jour. Viennent ensuite deux suppléants: Marie-Claire Haki, 2ème adjointe au maire de Pont-Audemer et Frédéric Delamare, conseiller municipal de Serquigny. Un quintet de combat dans des heures difficiles…?!

Pourtant, les socialistes avaient de quoi être confiants…grâce à l’UMP. L’un des trois sénateurs sortants, Joël Bourdin n’avait plus les faveurs de Bruno Le Maire, lequel estime que l’ancien maire de Bernay a fait son temps. Pour le remplacer, le secrétaire départemental de l’UMP aurait pensé à sa présidente départementale, Nicole Duranton plus jeune, c’est vrai…Une liste d’union UMP-Nouveau Centre a ainsi été envisagée, mais évidemment Joël Bourdin refuse, ainsi que Ladislas Poniatowski. Situation qui devrait voir la constitution de 3 listes, chacune menée par les trois sortants.

Situation qui conforte Joël Bourdin, notamment grâce à sa réélection à la présidence de l’Union Des Maires de l’Eure, le 8 juin dernier. L’UMP et le Nouveau Centre avaient soutenu Sylvain Boreggio, le maire de la Couture-Boussey. Le PS s’étent contenté d’observer sans présenter de candidat, mais nombre de ses élus à voté Bourdin. Et voilà le grain de sable qui pourrait permettre à l’ancien maire de Bernay de conserver son siège de sénateur.

A l’UMP, rien ne va plus entre Bruno Le Maire et Ladislas Poniatowski. La patron départemental de l’UMP avait envisagé la liste suivante, dans l’ordre: Hervé Maurey, Nicole Duranton, Ladislas Poniatowski. Autrement dit, out Ponia et Bourdin avec hypothèse d’un siège pour le PS. Avec la liste PS arrêtée, la situation change.

Categories: Eure

Comments

  1. B Questel 25 juin, 2014, 17:52

    La liste à ce stade n’est pas définitive monsieur ALCALA.
    Je souhaite qu’elle soit ouverte.
    Nous n’avons pas voulu la présenter  » à trou(s) » comme la circulaire nous le permettait.
    A bientôt
    Cordialement B Questel

  2. roger Duval 24 juin, 2014, 22:08

    les grands électeurs vont voter pour élire les sénateurs de notre département, 3 candidats par liste avec parité homme femme, les grandes villes de l’Eure ou la gauche fut battue, n’est pas l’œuvre que de l’électorat U M P, ça mérite réflexion, la tète de liste qui veut l’emporter doit réfléchir sur la meilleur candidate qui devra figurer sur sa liste?????? R.DUVAL

  3. José Alcala 24 juin, 2014, 20:37

    José Alcala a dit :
    @ Élisabeth Raoult Je ne sais pas si le temps fait quelque chose à l’affaire… Faut-il avoir l’œil rivé sur la date de naissance, en permanence? Je pense qu’elle n’a aucune espèce d’importance. La réalité est toute autre: on peut, physiquement et intellectuellement, ou on ne peut pas! Le sénateur Bourdin, que je connais bien, ne me paraît ni usé ni défaillant. Car enfin, ce qui fatiguant c’est ce double discours qui consiste à marteler que les français doivent travailler plus et plus longtemps et les mêmes de dénoncer ceux qui souhaitent encore servir parce qu’ils se sentent toujours valides dans leur implication politique. Je connais, personnellement de jeunes vieux, nés il y a moins de 30 ans et déjà fatigués et d’autres avec 30 ou 35 ans de plus qui pètent toujours le feu. Alors oui, certains élus et hommes politiques, parfois, seraient bien inspirés de décrocher tant ils sont dépassés par les évènements. Exemple récent: mister Copé. Alors lui est encombrant et usé…. Si on laissait Joël Bourdin décider seul?

  4. RAOULT E. 24 juin, 2014, 10:38

    J’ai beaucoup de respect pour « nos aînés » (dont je fais partie), pour les sénateurs en général et pour M. Bourdin en particulier. Il avait bien voulu venir à Vernon soutenir M. Lecornu, notre hyper-dynamique maire de 28 ans. M. Bourdin a lui-même, si je ne me trompe, 78 ans (50 de plus que Sébastien) ce qui lui ferait 84 ans en fin de mandat. La puissante énergie nécessaire pour réunir les siens, pour les convaincre, pour lutter contre d’autres camps de plus en plus divisés eux-mêmes et dont les idées sont de plus en plus anarchisantes, il faut une solide santé et une totale assiduité au Sénat. La modestie et le courage du renoncement sont aussi des vertus.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.