Eure. Le vote des principales villes du département

Eure. Le vote des principales villes du département

Les élections européennes ont considérablement changé la physionomie politique sur le territoire français. Deux partis, dont un inexistant il y a encore deux ans, tirent leur épingle du jeu, tandis que tous les autres, à l’exception des Verts, s’écroulent. Dans l’Eure, le RN et LREM s’imposent. Coup d’œil et analyse:

Evreux

Sur 26 041 inscrits, seuls 11 613 électeurs se sont exprimés soit 44,60% et une abstention de 53,70%. C’est au-dessus de la moyenne nationale. La Liste Renaissance de Nathalie Loiseau, LREM arrive en tête avec 22,77% des suffrages. La liste du Rassemblement National de Jordan Bardella obtient 21,93% soit un peu moins d’un point d’écart. Europe Écologie de Yannick Jadot 13,41%. La Liste LR 7,59%. La France Insoumise 6,82% et la liste PS-Place Publique 6,23%.

Ces résultats pourraient favoriser La République En Marche lors des prochaines municipales de mars 2020, dans neuf mois. L’actuel maire, Guy Lefrand, resté fidèle à LR, pourrait se voir remercier. En cela, il peut compter sur ses amis d’hier qui ont fomenté une fronde au sein du conseil municipal. Ils seront aidés par Bruno Le Maire, ancien LR, passé chez Macron après son premier tour, victorieux, d’avril 2017. Cependant, en matière politique, il ne faut jamais insulter l’avenir….Sait-on jamais.

Vernon

Deuxième ville du département avec 15 195 électeurs inscrits, Abstentions 52,16%. Votants 7 270 soit 47,84%, blancs et nuls 232, exprimés 7 038, 46,32%. LREM arrive en tête avec 25,93%. Le Rassemblement National 19,89%. EELV 14,63%. LR 8,38%. PS-Place Publique 5,74%. La France insoumise 4,89%.

Des résultats qui indiquent clairement que l’effet « Sébastien Lecornu » a joué dans ce scrutin. Une indication qui permet de penser que la liste LREM, qui se prépare, pourrait l’emporter aux municipales de mars prochain. Certains membres de l’actuelle municipalité, au nombre d’une dizaine, entend-on à la mairie, pourraient quitter le groupe. Il s’agit d’élus, actuellement membres de LR mais qui refusent de s’intégrer au macronisme. En revanche, d’autres également de LR, pourraient franchir le pas de LREM sans état d’âme. Côté RN, le seul élu ne se montre plus depuis trois ans. Le parti de Marine Le Pen est invisible à Vernon, pour l’instant. Une liste pourrait voir le jour, mais avec quel leader et surtout avec quels colistiers ? Le parti « Les Républicains » (RPR, puis UMP) qui avait tenu la dragée haute, à Vernon, depuis 1983 avec l’élection de Jean-Claude Asphe, après les 36 ans de suprématie de la gauche, se trouve dans une très mauvaise séquence. Il serait illogique que le parti de Jacques Chirac et Alain Juppé s’éteigne, à Vernon, à cause d’élections européennes meurtrières. La gauche, quant à elle, comme au plan national, est éclatée et pourrait ne pas survivre. Il lui faudra trouver, dans les meilleurs délais, un chef, un vrai de vrai qui laisse l’idéologie sectaire au vestiaire et s’emploie au pragmatisme politique.

Louviers

La ville de Pierre Mendès-France est la 3ème du département de l’Eure. Elle compte 11 517 électeurs inscrits. L’abstention a été de 57,58%. 4 886 électeurs ont voté, soit 42,42%. 195 bulletins blancs et nuls ont été comptabilisés. Ce sont, au total, 4 691 votes exprimés.

La liste du Rassemblement National arrive en tête avec 26,58% des voix. La liste LREM 20,51%. Europe Écologie 12,32%. La liste LR 7,46%. La France Insoumise 7,37%. Le PS-Place Publique 5,76%.

Premier constat: l’écart entre le RN et LREM est important avec 6%. Contrairement à Évreux et Vernon, c’est Marine Le Pen qui est en tête. Une situation plutôt inquiétante pour le maire sortant, François-Xavier Priollaud, lors des prochaines municipales. Comme peut-il, en effet, se sortir de cette quadrature du cercle: être le chef d’une équipe composée de centristes de l’ex-UDI et de LR, tout en restant ami avec Hervé Morin, le président de la Région Normandie, qui est resté l’allié de LR et très offensif contre Emmanuel Macron? S’ajoute son ralliement au MoDem qu’il vilipendait il n’y a pas très longtemps. Un ralliement qui n’a pas été du goût de tout le monde, à droite. Le maire de Louviers est actuellement en recherche d’un nouveau souffle. Il va s’en dire que sa seule porte de sortie, pour une éventuelle victoire en mars 2020, passe par un acte d’allégeance à la République En Marche et la composition d’une nouvelle équipe, intégralement LREM-MoDeM-Agir. Il est loin le temps où Monsieur Priollaud pensait que le MoDem était une succursale du Parti Socialiste et que le candidat Fillon était le plus fiable face à Emmanuel Macron.A gauche, les candidats sont déjà nombreux. Diego Ortega, l’ancien collaborateur de Franck Martin, se donne à fond, notamment sur Facebook. Serait-ce suffisant pour pour battre La République En Marche ? Attendons pour voir la réalité du terrain, dans quelques mois.

Photo: image d’illustration

Categories: Eure

Comments

  1. ericp27 3 juin, 2019, 10:52

    @ Paule,

    vous voulez expliquer quoi? soyez claire au lieu d essayer de justifier une excuse à la con.
    le RN a 6% de plus, point barre.
    il faudra bien un jour regarder la réalité en face.
    d’ailleurs , lisez bien ici le sujet de mr alcala intitulé  » RN », lui au moins pose les bonnes questions

  2. Paule GERVOIS 29 mai, 2019, 13:07

    Louviers a le taux de participation le plus bas . Ceci pourrait expliquer cela .

  3. José Alcala Author 28 mai, 2019, 21:13

    @ eric Jeanne
    Les chiffres portés ici sont ceux du Ministère de l’Intérieur via la préfecture de l’Eure. Donc, si rectificatif il doit y avoir, c’est à l’autorité officielle de le faire. Je ne doute pas de votre information, mais il y a une règle à respecter.

    21h24. Le rectificatif a été fait. Je corrige.

  4. eric jeanne 28 mai, 2019, 19:52

    Louviers 26.58 pour le RN et non 25.58, me semble-t-il. Donc 6 points d’écart avec LREM…

Write a Comment