Eure, le temps des vainqueurs et des vaincus

2 logos croisésLe voix officielle de l'UMP (Jean-François Copé) déclarait hier soir "La débâcle de la gauche a pour principal "responsable François Hollande". Pas sûr que tous les vainqueurs acceptent cette analyse. Nombre d'entre eux octroiront la victoire à leur talent propre et propositions de programmes. En réalité, c'est un mélange des deux. Le pouvoir de gauche est responsable en premier lieu, certes, mais sur place, des élus locaux n'en sont pas moins exempts, tandis que d'autres payent une addition qui ne leur incombait pas. C'est une constante, chaque que l'alternance joue son rôle.                      

Le peuple a toujours raison, sinon il ne serait pas le peuple. Il a fait des choix, il faut les respecter. Il a propulsé le Front National à des niveaux jamais atteints, à des municipales. La gauche serait bien inspirée de ficher la paix aux nouveaux élus FN. Quelle les laissent gérer leurs communes pendant les 6 années qui viennent et le moment du verdict tombera par la force des choses. Rien ne sert de crier au loup, il est déjà là et ce sont les brebis qui l'ont fait entrer avec leurs raisons et leurs logiques. Si la métaphore est forte, elle sous-entend un choix délibéré. Personne n'a mis un couteaux sous la gorge, aux électeurs.

Dans l'Eure, ce n'est pas une douche froide mais glacée qui a saisi les élus qui se croyaient à l'abri.

Vernon. Le maire sortant, Philippe Nguyen Thanh, a étayé lui-même sa défaite. Il l'a construite peu à peu, consciencieusement avec professionnalisme et un travail de tous les jours. Il a tout fait pour arriver à ses fins: le vide autour de lui, une gouvernance quasi solitaire, sans communication à ses collègues communistes et écologistes. Un cynisme glacial envers des chefs de service. Un nettoyage par le vide. Philippe Nguyen Thanh ne faisait confiance à personne, son premier cercle, composé de quatre élus, était condamné au silence total. Il était un fervent défenseur du cumul des mandats. A lui seul il assumait les rôles de maire, adjoints, directeur général des services, directeur de la communication, porte parole du groupe majoritaire. Il pensait et agissait pour tout le monde. Il était le délégataire et le délégué. Pourtant, il avait toute l'opportunité, l'intelligence et les coudées franches pour faire l'exact contraire. Il a fait un autre choix, ce n'est pas celui qu'attendaient les vernonnais.

Evreux. Michel Champredon a payé, lui, plusieurs additions. Probablement comme les autres, une part de politique nationale. S'y ajoutent plusieurs faits: la blessure à peine refermée de sa victoire, à l'arraché, de 2008 où la liste officielle de gauche, menée par Rachid Mammeri, fut battue dans la plus grande confusion. Une partie de la gauche ébroïcienne n'a pas oublié le "vol" d'affiches de Monsieur Mammeri, dans les locaux de la fédération, par Michel Champredon, piégé par une caméra de vidéosurveillance. Les électeurs de la liste de Stéphane Baki, soutenue précisément par Rachid Mammeri, ont trainé les pieds pour voter Champredon. Mais, l'essentiel de cette défaite a des origines plus récentes. Le rabibochage à marche forcée entre Michel Champredon et Thierry Desfresnes, n'a pas été du goût de l'électorat de gauche de la gauche. La main tendue du maire sortant n'a fait oublier les épisodes épiques qui avaient amené Michel Champredon à retirer, à plusieurs reprises, les délégations d'adjoints aux élus communistes. Une guerre interne qui a abouti à la défaite des deux listes, puis de leur fusion.

Louviers. Les opérations commando anti Martin sont venues d'un peu partout. De la droite, en toute logique et elle n'est responsable que de sa victoire. Rien à dire sur le fond. Ensuite de la gauche communiste-NPA qui considère Franck Martin comme un adversaire à abattre, une partie d'électeurs socialistes qui ont continué la lutte contre Martin et des militants socialistes qui ont oeuvré en coulisses à sa défaite. Cependant, le maire sortant a mieux résisté que partout ailleurs. La victoire de Monsieur Priollaud est assez ric-rac, mais victoire quand même. La particularité lovérienne est que les socialistes ne sont pas prêts de revenir aux affaires.

Les Andelys. Victoire des plus logiques de Frédéric Duché. C'est l'un des candidats de droite qui aura mené une campagne spécifiquement sur le fond de son programme, oubliant les querelles de personnes. A priori, il s'installe durablement de par sa personnalité concensuelle qui allie empathie et sympathie. En gouvernance locale ce sont des atouts précieux.

Gisors. Depuis 1971, Marcel Larmanou a présidé aux destinées de sa commune, qu'il aimait passionnément. Mais voilà, le temps du renouvellement des générations est arrivé et le maire de Gisors ne l'avait pas perçu. Peut-être convergera-t-il vers ses terres paloises où il pourra serrer la main de François Bayrou, enfin maire de la ville d'Henri IV. Alexandre Rassaërt, le candidat UMP, prend la relève. Jeune, aimant la chose publique, il emboitera le pas à son illustre prédécesseur, au moins sur un point: devenir le maire de tous les gisorciens.

Dimanche, au plus tard, les nouvelles équipes seront installées officiellement. La vie continuera pour tout le monde. Pour Caméra Diagonale, l'information ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Elle observera l'action de chaque équipe, avec un oeil sur les promesses et les programmes, comme avant. A suivre…

Categories: Eure

Comments

  1. José Alcala 7 avril, 2014, 16:54

    @ Loverien
    Difficile de savoir ce qui va se passer à la CASE avec le nombre de délégués communautaires qui a changé et surtout avec un changement de majorité à Louviers. En l’espèce il y a une logique: je ne vois pas comment, ou Monsieur Priollaud, ou un autre membre de l’équipe municipale, ou Bernard Leroy pourraient ne pas être le prochain président de la CASE. On parle beaucoup de Bernard Leroy. C’est une option qui pourrait se concrétiser qu’avec l’accord du nouveau maire de Louviers. Réponse, le 15 avril.

  2. Loverien 3 avril, 2014, 17:28

    Bonjour Mr Alcala
    Fervent suiveur de votre blog, Pourriez vous nous faire un topo sur la future présidence CASE, Plutôt gauche/droite… Leroy Priollaud Jacquet Jammet ???? Ce que vous en pensez et les bruits de couloirs…..
    Merci

  3. Sylvia Mackert 2 avril, 2014, 17:59

    @ Gaëtan
    le conseil municipal est public et cependant certains ont du mal à y aller soit à cause de l’heure, soit à cause d’empêchement XY, santé etc et donc c’était important que F Martin ait créé l’accès au conseil municipal à travers la diffusion sur internet et la possibilité de le voir en direct non pas seulement de lire des comptes-rendus mais aussi de revoir le conseil enregistré par la suite. Progrès de la démocratie important à mes yeux. Et ce serait bien si la nouvelle équipe pouvait continuer.

  4. zébulon 2 avril, 2014, 14:08

    @Gaëtan, les séances d’un conseil municipal sont ouvertes au public comme les sessions judiciaires (excepté celles à huit clos pour les mineurs) dont tout citoyen qu’il soit de la municipalité ou non est dans son droit en assistant à un conseil municipal en qualité de « spectateur », il ne peut intervenir dans les débats réservés aux élus conseillers, adjoints et maire. Personne ne peut lui interdire l’accès sauf pour trouble de l’ordre public.

  5. Gaëtan 1 avril, 2014, 18:13

    Louviers : Le conseil municipal d’installation et l’élection du nouveau maire, des adjoints, des conseillers municipaux délégués auront lieu le dimanche 6 avril à 11h, salle Pierre Mendés France et ouvert à tous.

  6. Paul 1 avril, 2014, 17:14

    @ yrob
    Amer, agressif, autain moi? Brave gars va! Je pars aux iles Canaries pour deux mois, le 16 mai, je suis plutôt heureux de mon sort. Votre politique locale, je vous invite à rester baigné dedans..Juste un conseil entre amis, faites du sport, de la voile, du surf. Vous verrez, ça désintoxique. Je vous enverrai un bol d’air de là-bas. Sans rancune, yrob.

  7. Sylvia Mackert 1 avril, 2014, 13:58

    @ yrob
    une élection n’est jamais acquise et les rancoeurs personnels jouent aussi, pas directement mais indirectement aussi, par exemple il suffit d’avoir un problème de logement social et on pense que c’est la faute du maire, il suffi de ne pas avoir été entendu lors d’une plainte et c’est « la faute du maire » … on se demande si vous connaissez bien les Lovériens.
    Comme je disais, la personne handicapée qui souhaitait la réparation de l’ascenseur du musée depuis 5 ans… « le maire n’a pas voulu faire réparer l’ascenseur » etc. et ceux qui pensent d’ailleurs comme elle aussi, ont voté pour le « sans étiquette » et « société civile ».
    et aussi ceux qui pensent que l’église et le patrimoine sont prioritaire, alors que la restauration coûte bien plus cher que de faire du neuf… etc. donc il faut encore plus d’argent.
    chacun ses priorités il me semble et ceux qui ont connu une France différente et de Gaulle ne voient pas les choses de la même façon non plus, certains ont connu la guerre et risqué leur vie pour aujourd’hui se retrouver dans les difficultés et ils ont la nostalgie d’une autre France.
    et même J. Bidault avait des rancoeurs personnels.
    donc « surtout pas s’allier à F Martin malgré les appel du pied » disait-il … et la « société civile « PMF ?
    voilà Louviers à droite se trouve désormais isolé même avec la CASE, qui dépend de tout le reste et surtout des dotations de l’état de leur opposition.
    on verra bien où on « dérivera »…
    bon courage à tous.

  8. Christophe Bonnevault 1 avril, 2014, 11:26

    @Frédéric Duché, désolé de n’avoir ni lu ni entendu ta position sur ta candidature à la présidentielle ou aux législatives, mais franchement, pour les législatives, tu as encore le temps d’y penser, tu ne vas quand même pas infliger aux électeurs de gauche de la 5ème un 2ème tour Lecornu/FN alors qu’ils sortent d’un Gilard/FN ???
    Moi aussi je crois à « l’unité avant les élections et pas pendant l’entre deux tours », mais sur ce sujet, il faut avouer que la droite est beaucoup plus forte que la gauche pour « prendre les électeurs pour des gogos » car à Louviers ça a fonctionné 😉
    Cela étant dit, je confirme que « mes » montagnes sont très belles.
    Amitié à toi… mais j’en ai beaucoup plus pour Martine qui je l’espère te battra lors de prochaine élections !!!

  9. yrob 1 avril, 2014, 10:11

    @ Sylvia Mackert
    On ne perd pas une élection pour n’avoir pas répondu à des demandes individuelles. Quelque chose a cloché dans ce vote (quand la réélection semblait acquise), et qui ne peut être trouvé seulement dans le mécontentement national. Peut-être les électeurs sont-ils ingrats, c’est le risque malheureux d’une démocratie. Quant à Priollaud, ma foi, pas d’avis sur la question, pas d’attente, pas de préjugé non plus, les faits parleront j’imagine.
    @ Paul
    Je regrette vraiment que le simple fait d’avoir relevé ce que tout le monde a pu lire sur les murs, les slogans, vous mette dans une telle rogne. Relisez-vous un peu : vous vous construisez un personnage agressif, amer, et hautain. Quant à ma position d’observateur extérieur, elle me convient : je ne vote pas à Louviers, et la démocratie me le permet, tout comme vos petits commentaires viscéraux.

  10. Frédéric DUCHÉ 1 avril, 2014, 09:30

    @Christophe Bonnevault que je connais bien du temps ou il gérait la section socialiste du canton des Andelys : Non je n’ai pas changé d’avis et confirme les propos de José Alcala. En 2017, je ne serais ni candidat à la présidentielle, ni aux élections législatives. Je l’ai dit et écrit. C’est d’ailleurs peut être une différence fondamentale avec le PS, pour ma part je crois à l’unité avant les élections et pas pendant l’entre deux tours…. Les hiérarques socialistes départementaux doivent se mordre les doigts d’avoir joué entre Evreux et Gisors. Il faudrait vraiment arrêter de prendre les électeurs pour des gogos !! Cela étant dit, tu as toute mon amitié dans tes belles montagnes.

  11. José Alcala 1 avril, 2014, 08:35

    @ Caton
    Vous pouvez m’écrire de n’importe quel endroit, cela ne change rien. Je n’entretiens aucune théorie du complot ou suspicion envers les socialistes lovériens, mais ne faites pas croire qu’il n’a pas manqué de voix socialistes à Franck Martin, comme partout en France. Oui, à Louviers plus particulièrement de par les relations entre l’ancien maire et la section PS. Si Christian Renoncourt et d’autres ont fini par rejoindre Franck Martin, d’autres ont continué de s’acharner. Ainsi, j’ai eu connaissance de « recommandations » anti Martin de la part d’une famille « contactée ». J’imagine que ce n’est pas la seule. De là à dire que c’est toute l’explication de sa défaite est un pas que je ne franchirai pas. Néanmoins et globalement, votre électorat a préféré le retour de la droite, par son abstention et cela, c’est une réalité. Encore une fois, je fais de l’information et pas autre chose. Ces bouleversements de majorités d’où qu’ils proviennent, un coup à gauche un coup à droite, ne changeront en rien ma vie.

  12. zébulon 1 avril, 2014, 07:48

    il est serait intéressant de reprendre les commentaires d’avant et d’après les élections pour les analyser. Entre rancœur, règlement de compte personnel ou collectif, insultes pour certains, oubli des fondamentaux qui sont le respect, la politesse il y a de quoi regarde par le petit bout de la lorgnette ! Le français, on le sait, est au monde le peuple qui n’est jamais satisfait, on lui prête d’avoir « une grande gueule » et bien d’autres qualificatifs encore. Les élections sont pour certains un jeu : un coup à droite, un coup à gauche entre les deux tours écolo ou FN et pire on s’abstient de voter. Dans un pays ou la démocratie, la liberté d’expression sont quand même loin d’être celles de certains pays l’on pourrait quand même faire un effort pour respecter les perdants comme les gagnants. De plus ces citoyens ne sont pas satisfaits parce que nationalement les « élites politiques » les bassinent avec leurs affaires occultes, les élections de 2017 mais cela ne les empêchent pas d’en faire de même depuis 48h00. Et moi qui pensait que voter pour le maire de sa commune c’était pour qu’il mette en place des projets municipaux en place avec une équipe et bien non il pense déjà à être député : ceux qui en sont déjà là prennent les électeurs pour des imbéciles et comme José je pense qu’ils peuvent se mettre le doigt…..dans l’œil ! A José de nous faire un beau montage vidéo des paroles des uns et des autres d’avant et d’après les élection et l’on va rire un peu on en a bien besoin !

  13. Paul 31 mars, 2014, 23:02

    OK yrod, j’oublie le tutoiement, ça ne vous rend pas plus sympathique, au contraire. Continuez à regarder par la fenêtre. A priori c’est tout ce que savez faire. Les concierges ont plus de discernement et au moins elles sont payées pour.

  14. Caton 31 mars, 2014, 22:53

    Je ne vous ai nullement demandé de dévoiler vos sources, simplement les faits sur lesquels vous vous basiez pour affirmer ce que vous affirmer. On peut s’appuyer sur des faits sans révéler ses sources non? C’est ce que font habituellement les journalistes non?
    Quant à la théorie du complot socialiste dans la défaite de l’équipe sortante, cela serait drôle si ce n’était totalement ridicule. Entretenez si vous voulez un climat de suspicion à l’égard des socialistes lovériens c’est votre droit mais n’espérez duper personne. Quant à mon identité, si vous saviez de là où je vous écris, vous verriez que je ne fais nullement partie de ces « commandos anti-martin dont vous parlez. A parler de doigt, vous vous mettez le doigt dans l’oeil.

  15. Sylvia Mackert 31 mars, 2014, 20:02

    @ Yrob
    péché d’orgueil ? et si c’étaient les Lovériens qui l’ont commis ce péché d’orgueil ? chacun voulant son propre avantage auprès du maire et voyant qu’il ne pouvait pas répondre à toutes leurs demandes individuelles, ils l’ont chassé comme « un dictateur », le mot « dictateur » que j’ai pu lire sur les réseaux, le « sans étiquette » aurait libéré Louviers d’un dictateur… ??? et qui pourtant leur avait laissé une place dans la démocratie participative.
    Et le jour du vote (1er tour)quand la fenêtre s’est brisée à la mairie, plus d’un a téléphoné au service technique pour le signaler… pas qu’un seul. Mais si tout le monde veut être maire à la place du maire comment s’y retrouver ? il faut bien quelqu’un qui soit tête de liste pour indiquer quelle direction on prend et sans étiquette ou société civile, on va dans tous les sens en même temps ou alors il faut suivre ce que veut la tête de liste, FX Pirollaud désormais, donc vraiment sans étiquette ? ouvrez donc les yeux
    Le slogan du jour pourrait être « errare humanum est »

  16. yrob 31 mars, 2014, 19:49

    @Paul : Quelle leçon ? Ce constat ? De ma vie, je n’ai fait que regarder ce qui se passait dehors… 🙂 (au fait, pour le tutoiement, oubliez, on ne se connaît pas…)

  17. Paul 31 mars, 2014, 19:40

    yrob
    t’es qui toi avec tes leçons à la noix? t’as fait quoi dans la vie pour avoir une grande tchatch comme ça?

  18. yrob 31 mars, 2014, 19:08

    « Des confidences personnelles », la voix de la rue, apprennent également, à qui le veut savoir, que Franck Martin perd l’élection municipale en faisant de ce vote un vote sur son nom, témoins les slogans : « Martin est Louviers, Louviers est Martin », ou « Martin, c’est bien ». Dans la bataille, la ville perd une équipe politique expérimentée : c’est par péché d’orgueil.

  19. Christophe Bonnevault 31 mars, 2014, 17:07

    Cher Jean,
    Permettez moi de sourire lorsque vous parler du dévouement de Frank Gilard pour son parti. Il était tellement désintéressé par sa réélection qu’il a déposé les statuts d’une association pour le financement de sa campagne le 9 aout 2011: http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ACTION=Rechercher&WHAT=W271001139
    Aux présidentielles de 2012, la 5ème circonscription a voté à droite, et même avec une gauche unie, la droite pouvait quand même remporter cette circonscription.
    Pour sa succession, l’appétit venant en mangeant, peut-être que Frédéric Duché va avoir encore faim, ou que le futur maire de Gisors (que je ne connais pas) va se découvrir une faim de jeune loup… wait & see

  20. ericp27 31 mars, 2014, 17:05

    il me semble que le premier fait marquant de ces élections, est l’abstention !
    (36%-38%) soit 4 personnes sur 10 qui ne se sentent plus concernées par la politique, ça me semble être une mauvaise nouvelle!
    (au moins pour l’umps)
    leur discrédit devient de plus en plus important, si on ajoute le FN à l’abstention, et ça n’est pas fait pour me déplaire.
    malgré tout, je pense que les victoires sont plus belles et plus légitimes, avec un % de participation élevé, donc il reste bien du travail à faire
    à suivre… bientôt les européennes, puis mars avril 2015 , cantonales et régionales
    encore quelques épisodes et commentaires croustillants à venir…

  21. Jean 31 mars, 2014, 16:21

    Cher Christophe,
    vous êtes, dites-vous, devenu un observateur lointain de la vie politique de l’Eure, cela se voit puisque vous demandez qui va s’engager à droite pour prendre la succession de Frank Gilard. Ce député ne voulait pas se représenter aux dernières élections et s’il la fait c’est par dévouement à son parti en pensant être balayé par la vague rose. Sa réélection miraculeuse est due, dois-je vous le rappeler, par les deux candidates PS qui ont joué contre leur parti avec le résultat que l’on sait.
    Frank Gilard a pris comme suppléant Sébastien Lecornu, le quasiment maire de Vernon, la principale ville de la circonscription où sa liste a été élue dimanche avec une importante majorité. Qui pourrait mieux que lui remplacer Frank Gilard ?
    Actuellement c’est l’option la plus vraisemblable comme cela a été rappelée durant, paraît-il, la soirée électorale de vendredi dernier. Mais la politique est fluctuante, qui pouvait prévoir ce naufrage de la gauche auquel nous avons assisté dimanche alors que les élections présidentielles – si proches – semblaient annoncer pour cette même gauche « des lendemains qui chantent » ?

  22. José Alcala 31 mars, 2014, 16:13

    @ Caton
    Pour le coup et de manière implicite, vous vous dévoilez comme parti prenante des « commandos anti Martin » et en plus vous le faites avec un caton devant le visage. Le courage derrière le masque, ça ne vous foule pas trop?
    Oui caton pâte à papier, j’ai des éléments qui me le prouvent. Des confidences personnelles et évidemment si vous comptez sur moi pour vous dévoilez mes sources vous vous fourrez le doigt là où vous voudrez, ça vous va?

  23. José Alcala 31 mars, 2014, 16:03

    @ Christophe Bonnevault
    Faut-il faire des comparaisons entre les taux et le nombre de voix. En nombre de voix, c’est clair, la gauche perd énormément et l’on sait pourquoi, mais en la matière ce sont les taux qui expliquent mieux les situations. Cela est dû à la baisse de la participation, en général. C’est comme si on disait que Ségolène Royal aurait être élue en 2007 Présidente de la République parce qu’elle avait obtenu plus de voix que François Mitterrand en 1981, qui avait gagné.
    Pour la députation de 2017, je pense que Sébastien Lecornu tient la corde pour plusieurs raisons. La première est que cette élection n’intéresse pas Frédéric Duché, d’un côté et de l’autre Alexandre Rassaërt est maire d’une commune moins importante que Vernon, qui est la ville phare de la circonscription.

  24. Caton 31 mars, 2014, 16:00

    « Les opérations commando anti Martin sont venues d’un peu partout… une partie d’électeurs socialistes qui ont continué la lutte contre Martin et des militants socialistes qui ont œuvré en coulisses à sa défaite ».
    Pourquoi F.Martin les a t-il prit sur sa liste alors?
    S’agissant des militants qui auraient continué la lutte ou agi en coulisses durant cette campagne, avez-vous des éléments où est-ce une hypothèse qu’à priori, rien ne permet de corroborer?
    M.Martin a perdu et il le doit d’abord à lui-même, à son équipe en bout de souffle après 19 ans au pouvoir et pour avoir sous-estimé ses adversaires qui ont surfé la vague de rejet du Gouvernement.

  25. Christophe Bonnevault 31 mars, 2014, 15:39

    José,
    A Louviers, la gauche faisait 68% en 2008 et 43% aujourd’hui. 25% de perdu pour la gauche en 6 ans, c’est le même ordre de grandeur que pour Vernon, les Andelys ou Gisors. C’est en fait à Evreux où la gauche a le mieux résisté.
    Franck Martin à quand même réussi à perdre une ville imperdable de l’avis de tous les observateurs (dont vous êtes).
    De l’observateur lointain de la vie politique euroise que je suis devenu, je suis impatient de voir la lutte qui va s’engager à droite pour prendre la succession de Frank Gilard entre les prochains maires des Andelys, de Vernon et de Gisors. D’après vous, lequel tient la corde ?

  26. RD 31 mars, 2014, 15:00

    J’ai lu et relu ton commentaire, José je te dis bravo, le peuple a fait son choix, la démocratie vit et c’est tout, continue de nous informer. R.Duval

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.