Eure, le score des principales villes et la répartition des sièges dans le Nord-Ouest

Eure, le score des principales villes et la répartition des sièges dans le Nord-Ouest

Les électeurs de l’Eure ont voté à 44,84%, une évolution de 4,51% par rapport au scrutin des européennes de 2009. Marine Le Pen arrive en tête avec 34,77%, suivie de Jérôme Lavrilleux UMP 20,56%, Gilles Pargneaux PS 10,71%, Dominique Riquet UDI-MoDem 8,39%, Karima Delli 7,18% et Jacky Hénin Front de Gauche 5,18%.

Sur l’ensemble de la Région Nord-Ouest, le FN avec 32,61% des voix obtient 5 sièges. L’UMP 17,85 % 2 sièges. Le PS 11,78% et 1 siège. L’UDI-MoDem 9,38% 1 siège et Europe Ecologie 7,15% 1 siège.

Dans l’Eure, Vernon donne la majorité à la liste UMP de Jérôme Lavrilleux avec 25,51% des voix. Probablement une dynamique liée aux résultats des municipales où l’UMP était arrivée largement en tête. Le FN obtient 21,84%, le PS 11,17%, l’UDI-MoDem 11,12%, EELV 9,76% et le Front de Gauche 3,82%.

A Evreux le FN est en tête avec 23,41%. A un point derrière l’UMP 22,36%. Le PS 13,08%. Les Verts 10,47%. L’UDI-MoDem 10,17% et le Front de Gauche 6,33%.

Louviers. Le FN écrase tout le monde avec 27,43%. Loin derière l’UMP avec 19,72%. Le PS stagne à 13,68% et l’UDI MoDem se maintient à son niveau national avec 10,19%. EELV 9,58% et le Front de Gauche 5,69%.

A Val-de-Reuil le FN est aussi à un niveau très haut avec 27,94%. C’est ensuite, pour le PS, le meilleur score des grandes villes du département avec 24,84%. L’UMP, en revanche, reste traditionnellement à un niveau très bas avec 10,1%. Le Front de Gauche fait un peu mieux que partout ailleurs avec 7,37% et l’UDI-MoDem n’obtient que 4,7%.

Bernay. Alors que son sénateur-maire, Hervé Maurey est un membre important de l’UDI, sa liste n’arrive qu’en 4ème position avec 13,01%. Elle est largement devancée par le FN à 24,56%, l’UMP avec 20,34%, le PS 14,32%. EELV obtient 9,02% et le Front de Gauche à 5,51%.

Les Andelys. Le FN écrase toutes listes avec 35,81. L’UMP  est à 13 points derrière avec 22,57%. Le PS 11,58%. Les Verts 6,53% et l’UDI-MoDem 5,81%.

Gisors. autre ville passée à l’UMP aux minicipales, le FN obtient 36,09%. La liste UMP est loin derrière à  21,18%. LE FdG 11,24% est devant le PS à 7,84%. Les Verts 6,34%.

Gaillon, autre ville moyenne qui voit le score du FN grimper à 34,35%. L’UMP fait un score médipcre avec 17,18%. Le Ps 13,99%. Les Verts 8,49% et l’UDI 7,18%. Le FdG 6,43%.

Analyse de l’ensemble dans un prochain article.

Categories: Eure

Comments

  1. Henri Clément 27 mai, 2014, 12:00

    « Dans l’Eure, Vernon est la seule commune à n’avoir pas placé la liste de Marine Le Pen en tête des suffrages. » se félicite M. Taconet !
    Belle référence !
    C’est vrais, Jérôme Lavrilleux l’y a devancé.
    Et ce Monsieur est celui qui confesse : « Je n’ai pas eu le courage de dire stop » aux falsifications de comptes de campagne de N.Sarkozy.
    S’être présenté aux élections avec cet antécédent en dit long sur la moralité et les valeurs républicaines qui animent ce type de personnage.
    Je plains amicalement les électeurs UMP (ou bientôt exUMP ?)… grugés un fois de plus.

  2. Henri Clément 27 mai, 2014, 11:31

    L’exercice désespéré entrepris par M.Taconet est bien tortueux et se termine forcément en contradiction.
    Si « le délitement social est la cause première de la montée de l’extrême droite. », alors il faut chercher la cause de ce délitement ailleurs que dans « l’extrême droite ».
    Or qui a la main mise sur les facteurs de cohésion (ou de déconstruction) sociale sinon justement les ténors du projet européiste ?
    CQFD
    Notons que le terme « vivre ensemble », forme de verbe substantivé digne d’un sabir infantile, voir néo-colonial (« moi y en a vouloir vivre ensemble »), traduit ici une térrifiante régression de la conscience collective sous la domination intellectuelle de la novlangue.
    Nous sommes en pleine colonisation mentale !
    Alors oui, « La brutalité des perspectives rend plus que jamais nécessaire l’engagement politique et citoyen. »
    Comptez sur nous, les Bleu Marine !

  3. ericp27 27 mai, 2014, 09:18

    intervention parfaitement digne de celle de notre président d’hier soir, bref à mourir de rire

  4. Olivier Taconet 26 mai, 2014, 18:57

    Communiqué de presse du parti radical de gauche :
    Le terrible résultat des élections européennes éclaire celui des municipales et d’une montée en puissance de la défiance de l’électorat un peu partout sur le territoire national et dans notre département en particulier.
    Dans l’Eure, Vernon est la seule commune à n’avoir pas placé la liste de Marine Le Pen en tête des suffrages. Ailleurs, le parti d’extrême droite dépasse le score déjà terriblement élevé dans le reste de la grande circonscription du Nord-Ouest.
    Les résultats donnent une ampleur inattendue à ce que les démocrates craignaient depuis le lancement de la campagne électorale : un rejet des partis gouvernementaux, un message européen inaudible entraînant la marginalisation de ses défenseurs, et une montée en puissance du Front National, réceptacle de toutes les rancœurs. Ils donnent a posteriori une explication crue sur les échecs supportés par la gauche lors des dernières élections municipales.
    Plus que jamais, le parti radical de gauche défendra l’Europe, et ses valeurs de paix, de fraternité, de liberté et d’ouverture au monde qui ont contribué à son édification. Face aux menaces consécutives à la montée du Front National il portera le projet du vivre ensemble et de citoyenneté et sera un soutien déterminé pour ceux qui sont indéfectiblement attachés aux valeurs de la République.
    Dans ce contexte, le parti radical de gauche, plus que jamais convaincu que l’Europe fédérale est le seul projet viable sur le continent, continuera de s’impliquer dans le combat politique de proximité. Il s’investira localement pour la construction du vivre ensemble autour d’un projet humaniste indispensable face à la montée des rancœurs indigestes et des attitudes xénophobes.
    Le délitement social est la cause première de la montée de l’extrême droite. La brutalité des perspectives rend plus que jamais nécessaire l’engagement politique et citoyen.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.