Eure, le Front national compte ses points

Eure, le Front national compte ses points

Le FN a tenu une conférence de presse hier, à Evreux, sur ses résultats de premier tour. Emmanuel Camoin, le responsable départemental, entouré des candidats, reste confiant pour le second tour. Il analyse une situation politique très favorable à son parti, comme dans le reste de France. Les chiffres lui donnent partiellement raison, mais ce sont des indications de premier tour. Tout est affaire d’interprétation et de règle électorale. En effet, si le scrutin majoritaire uninominal à deux tours ne permet pas, pour l’instant, au FN, de transformer les bons scores de premier tour en sièges au second, la situation serait différente avec un scrutin majoritaire à un seul tour. Dans cette hypothèse le FN de l’Eure aurait obtenu 9 cantons et 18 élus. C’est cette règle qui prévaut en Angleterre, par exemple.

Optimiste, Monsieur Camoin le patron du FN dans le département. Il a raison lorsqu’il annonce « Le poids électoral du Front National est très fort sur l’Eure. Nous avons qualifié 20 binômes pour le deuxième tour de l’élection. Si nous tenons compte du canton de Bernay pour lequel des bulletins de votes ont été échangés avec des bulletins d’un autre canton, nous devrions avoir 21 binômes de qualifiés. Nous avons le plus grand nombre de candidats de deuxième tour parmi les formations politiques qui restent en course dans cette élection ». Oui mais voilà, ensuite il y a le second tour et c’est, ce qu’il convient de dire, une autre paire de manches. Le transfert de voix des candidats, de gauche et de droite, éliminés, n’est pas automatique. L’abstention, ou le vote blanc, ou nul, s’exercent encore. Toutefois, l’UMP et l’UDI seront en majorité bénéficiaires des voix de candidats de gauche. Cette dernière, selon sa tradition, fait appel à « barrer la route au FN ». A contrario, les candidats socialistes restant en lice n’auront pas la même opportunité de la part de la droite. Le Ni-Ni de Nicolas Sarkozy produira, partiellement, ses effets. La situation reste ainsi très complexe pour le FN….

Emmanuel Camoin poursuit, « 64 000 électeurs ont porté leurs suffrages surle FN faisant de notre mouvement de nouveau la première force politique de l’Eure et nous avons la décence de ne pas agglomérer les scores d’autres formations politiques proches de nos idées pour gonfler les scores….Il est vrai que l’UMP seule n’atteint pas ces chiffres et encore moins l’UDI et le MoDem. Mais il oubli d’ajouter que le FN serait sans doute très heureux de passer des alliances pour enfin nouer avec des victoires au second tour…

« Nous sommes aussi les premiers dans la ruralité et nous faisons quelques percées significatives dans les grandes villes »…Evreux 3 est à ce titre un exemple car à l’inverse des autres cantons, nous sommes premiers dans la ville et notamment dans des quartiers comme la Madeleine….D’autres cantons sont aussi intéressants pour comprendre le déplacement des électeurs de gauche vers le FN. Ainsi sur le canton de Conches en Ouche, si nous comparons les scores de 2001 et 2015 avec un duel identique au deuxième tour FN/PS on constate que l’UMP a progressé de 16% à 18% et que le bloc de gauche perd 10%. Ce sont les 10% de progression du FN… »  Ce que pourrait ajouter Emmanuel Camoin est la raison profonde de ce transfert de voix de gauche vers le FN: une gauche trop composite entre des éléments proches de la sociale-démocratie, d’autres, nostalgiques du congrès d’Epinay, les frondeurs, les modernistes etc et dont la seule issue possible est son éclatement et sa refondation…

Enfin, Emmanuel Camoin entend appliquer « les mêmes consignent de vote que celles du patron de l’UMP de l’Eure, Bruno Le Maire: libre choix des électeurs au deuxième tour. Quant aux consignes de vote du PS et de l’extrême-gauche, éliminés dans plus de la moitié des cantons, on peut dans le département les traduire par « sauve qui peut » (NDLR: par extrême-gauche Emmanuel Camoin parle des écologistes). Est-il besoin de laisser la liberté de vote aux électeurs? Il faut croire que désormais ils l’appliquent sans être conseillés.

Categories: Evreux

Comments

  1. RAOULT E; 26 mars, 2015, 12:39

    Nous sommes en Haute-Normandie et à la fin de l’année, la Normandie sera réunifiée. Comment imaginer que des Normands de souche ou d’adoption, qui aiment leur région historique et qui espèrent voter pour des binômes attentifs à leurs terres (rurales, touristiques, industrielles, modernes, éducatives..).aient envie de voter pour cette bande de technocrates, après avoir lu ce gloubi- boulga ? (jouant au loto – FUT-CE en misant — et non FUSSE) De bonnes écoles, avec de bons profs et de bons programmes ; de bons médecins en quantité suffisante, de bonnes routes et de bonnes installations numériques… Une sécurité sans faille dans cette ambiance de terrorisme aveugle et barbare. Du concret, tout simplement.. .

  2. Henri Clément 26 mars, 2015, 09:57

    Les partis politiques alternatifs en général, et le FN en particuliers, sont un peu comme la Française des jeux : on leur accorde le moyen de garantir à leurs publics un tout petit nombre de gagnants pour canaliser un grand nombre de joueur dans une voie sans issue. De même qu’on ne gagne pas sa vie en jouant au loto fusse en misant sur des martingales sophistiquées, de même on accède pas au pouvoir avec des stratégies électorales aussi opportunes quelles soient.
    Les institutions ne sont pas conçues pour cela, mais pour favoriser la stabilité du régime en place. D’où le très antidémocratique scrutin à deux tours.
    Le jour où les acteurs du FN (entre autres formations) auront compris que le jeu électoral (et politicien en général) n’est ni un moyen suffisant ni une fin en soi, mais le résultat d’un travail de fond méta-politique, décentralisé, collectif et productif permanent, les « partis de gouvernement » auront du souci à se faire.
    Ce jour n’est pas venu.
    Et pour cause, on peut très bien faire carrière en politique en cultivant astucieusement les échecs de sont propre parti…!

    C’est peut-être d’ailleurs ce qu’une part importante des abstentionnistes veulent exprimer et dénoncer, mais dès lors, à eux de prendre des initiatives alternatives et de s’investir dans ou entre les partis.

  3. Paule 26 mars, 2015, 08:16

    Au second tour il n’y aura pas de gagnants .Les conditions étaient réunies dans le département de l’EURE pour favoriser le vote FN .Vote d’adhésion ou vote réactionnaire ? L’analyse devra être faite par les 2 forces qui détiennent le pouvoir depuis 34 ans en toute objectivité ;.
    Nous pouvons remarquer que dans des départements voisins de Basse Normandie le CENTRE est Fort et le FN fait des scores moindre que dans l’EURE ..
    Le CENTRE Fort répondrait donc aux attentes des citoyens .Le MOUVEMENT DEMOCRATE est prépondérant dans ces départements .
    Si je peux me permettre ,j’affirmerais que le duo B.LE MAIRE – UMP , H.MORIN NC se sont efforcés à « phagocyter  » le MoDEM dans l’EURE depuis 2007 .Nous savons qu’historiquement le département de l’EURE est Centriste .C’est donc une première erreur .
    Les VALEURS du MOUVEMENT DEMOCRATE ne sont pas compatibles avec les idées d’ une certaine frange de l’UMP .Pas plus qu’elles ne l’étaient avec les idées d’extrême gauche .
    Entre les deux c’est le CENTRE .
    Je ne peux m’empêcher d’avoir en mémoire ce conseil d’un militant FN sur le marché de LOUVIERS pendant une campagne électorale .Il m’a dit : » Madame ,continuez de vous battre « ILS  » ont fait avec nous ce qu’ils font avec vous ,et voyez où nous ( le FN) en sommes  » .
    Il avait raison en ce sens que ni l’UMP, ni le PS ne nous offriront le vote à la proportionnelle .Ils ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont assis .
    Le CENTRE doit donc créer les conditions d’exister et pour cela les centristes doivent s’unir et être indépendants ,tout comme l’a fait le FN .
    Nous devons créer les conditions d’un vote d’adhésion et ainsi réduire le nombre d’abstentionnistes et de réactionnaires .
    Les alliances ,le vote républicain créent le trouble chez les citoyens .
    Le second tour dans l’EURE nous dira si les consignes de vote des responsables ,au nom de la République ,auront été suivies .
    De toute évidence le score du FN dans ce département appelle à un état des lieux sérieux et objectif du département .Par tous ceux qui étaient élus et qui partagent la responsabilité de la gestion depuis des années UMP ,PS ,NC ,PC .

  4. Gondor 26 mars, 2015, 00:19

    @ ericp27 : Un tour unique de scrutin … un rêve, une belle utopie ! Mais pour secouer le cocotier, ce serait génial ! Que de vieilles noix à terre …

  5. ericp27 25 mars, 2015, 19:25

    eh oui, ce mode de scrutin n’aide pas , en effet, mais c’est ainsi .
    peut être que pour certaines élections, un scrutin à la proportionnelle à un tour, unique, ferait baisser l’abstention, et revenir les électeurs vers les urnes?
    le bulletin de vote reprendrait peut être un peu plus de valeur, à voir….

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*