Eure, le Département dévoile ses projets futurs

Eure, le Département dévoile ses projets futurs

Le Président du Département, Pascal Lehongre et Sébastien Lecornu ont dévoilé, hier, des projets d’aides à l’adresse du commerce de proximité et de jeunes détenteurs du permis de conduire. Des aides de nature sociale qui auront, évidemment, un coût et ce malgré des Finances de plus en plus étriquées. Le Département continuera, malgré tout, à investir dans des secteurs clés, comme la sécurité et respectera sa promesse de ne pas augmenter les impôts locaux au cours du mandat, précise Pascal Lehongre.

La conférence de presse de rentrée revêtait un intérêt particulier pour les journalistes, avec la présence, aux côtés du Président Lehongre, de Sébastien Lecornu, membre du gouvernement. L’ancien maire de Vernon et ancien Président du Département, n’avait pas « parlé », ou très peu, depuis sa nomination comme Secrétaire d’État du gouvernement Édouard Philippe. Sa présence permettait d’en savoir davantage sur son positionnement politique, actuel et à venir. Des questions, dont même ses amis restés membres du parti « Les Républicains » n’avaient de réponses. Depuis hier, la cause est entendue: Sébastien Lecornu pourrait rejoindre « La République en Marche », sous peu. (voir vidéo sur des sujets plus politiques, dans reportage suivant)

Les annonces de Sébastien Lecornu, pour le compte du Département

Étrangement, mais pourquoi pas, c’est le ministre qui annonce deux mesures phares que va prendre le département, prochainement. Voir vidéo et texte avec les précisions techniques:

Soutien aux commerces

« Maintien des derniers commerces de proximité en milieu rural : Jusque-là, les aides étaient réservées au dernier commerce (au singulier), elle sera étendue aux derniers commerces (au pluriel) avec des prêts à taux zéro« .

« Fiscalité / Nous allons rembourser 50% (dans la limite de 1000€) de la taxe foncière sur les propriétés bâties perçue par le Département et acquittée par les commerces de proximité ».

Plan mobilité (PTZ pour acquisition de véhicules)

« Un constat : Il existe de nombreux dispositifs  en faveur du financement du permis de conduire mais rien pour aider à l’acquisition du premier véhicule. »

Or, la mobilité des jeunes représente un enjeu essentiel pour leur émancipation mais surtout leur bonne insertion sociale et professionnelle. C’est pourquoi il est proposé de créer un dispositif de prêts à taux zéro pour l’achat du premier véhicule.

  • Ce dispositif n’est pas soumis à conditions de ressources.
  • il est expérimental et donc limité à 3 000 prêts à 3 000 €.

L’éligibilité à ce dispositif suppose cinq conditions :

  1. – être âgé entre 18 et 25 ans ;
  2. – avoir obtenu le permis de conduire (permis B) au cours des six mois qui précèdent la demande ;
  3. – s’engager à acquérir un véhicule avec une étiquette énergie/CO2 A ou B ;
  4. – résider dans l’Eure ;
  5. – faire parvenir sa demande parmi les 3 000 premières (la demande se fait en ligne).

Qu’en penser?

Le dispositif envers les jeunes pour acheter un premier véhicule, neuf ou d’occasion, n’est qu’un prêt qu’il leur faudra rembourser, même s’il est à taux zéro. Ce ne sera donc pas un cadeau fait avec de l’argent public. En revanche, le remboursement de 50% de la taxe foncière jusqu’à la limite de 1 000 euros pour tous les commerces de proximité, constitue une vraie dépense d’argent public envers le secteur privé. Au moment où l’Etat demande aux Collectivités des efforts financiers considérables, est-ce bien le rôle d’un conseil départemental de distribuer jusqu’à 1 000 euros à des commerçants, surtout lorsqu’on sait qu’un tel dispositif ne règlera, en aucune manière, le sort économique de nombre de commerces de proximité, plombés par les rouleaux compresseurs de la grande distribution.

Le budget du Département de l’Eure s’élève à 482 millions d’euros.

Categories: Eure

Comments

  1. Ben Oït 20 septembre, 2017, 18:54

    Beau numéro de « Narcisse » qui ne doit pas savoir comment s’écrit Humilité!

  2. Olivier Taconet 20 septembre, 2017, 12:31

    Quel numéro du ministre … à je ne sais plus quoi d’ailleurs. On aurait quand même espérait avoir le point de vue du président du Département … même si le gouvernement a l’intention de les supprimer.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*