Et Maintenant?

Et Maintenant?

Emmanuel Macron était arrivé en tête au premier tour de la présidentielle, voici tout juste deux ans. Dès lors, il était assuré de son élection au second tour face à Marine Le Pen. Caméra Diagonale avait précisé qu’il fallait deux ans pour faire un premier bilan, sérieux, de gouvernance du nouveau Président. Nous y voici:

Emmanuel Macron n’avait pas imaginé ce qu’il a vécu depuis deux ans. Il ignorait la nature profonde des français, leur lassitude de la politique politicienne et leur mépris envers le personnel qui en fait un usage approximatif, privilégiant la carrière avant toute autre considération d’intérêt général. Certes, tous les hommes et femmes politiques ne sont pas faits du même bois. Beaucoup ont le souci des autres, mais désarment face aux agissements de faucons qui refusent de voir la réalité en face.

Le nouveau chef de l’État, voulait « changer l’ancien monde » et mettre en place une politique plus appropriée au nouveau siècle. Apparemment, il n’avait pas perçu l’état réel du pays. Pour lui, les français étaient uniformes. Il s’est rendu compte au fil des mois de la complexité de la société française, multiforme, aux valeurs diverses, aux exigences variées et aux besoins impérieux. Il savait que la France est un pays riche mais ignorait la part de pauvreté qui frappe une frange importante de français. Il voulait réhabiliter le travail mais constatait un chômage structurel et endémique engendré par 40 ans d’erreurs politiques de ses prédécesseurs. Il voulait baisser les dépenses, faramineuses, de l’État sans savoir comment réduire son train de vie. Parallèlement, Il est davantage tourné vers un système libéral très outrancier, au détriment d’une politique qui appelle à un encadrement nécessaire de certains secteurs.

Emmanuel Macron, qui s’exprimera ce soir, n’a rien à offrir au pays, sinon s’imposer comme le suivant, après les autres. Il va continuer, bon an mal an. Une décision par-ci, une mesure par-là. Le chômage s’affichera sur les courbes tel une montagne russe. Les bains de foule, les selfies, les discours bien ficelés s’échelonneront sur les trois années à venir. Il y aura des hauts et des bas et en avril 2022 il choisira la manière de s’en aller. Bon courage au suivant….

Categories: Eure

Comments

  1. ericp27 30 avril, 2019, 12:28

    la montagne vient d’accoucher d’une souris!
    après le grand débat, voici le temps du grand blabla

Write a Comment