Du journalisme frelaté

Du journalisme frelaté

Il est un journaliste engagé à droite et le revendique. D’ailleurs, ses commentaires et analyses sont sans ambiguïté. C’est son droit absolu. Ensuite, suit qui veut. C’est, aussi, un droit non moins légitime. Mais, Eric Brunet a une particularité: sa crédibilité. D’erreurs en discrédits, il fonce tête baissée et tire sans sommations. La mauvaise foi est sa potion matinale et souvent en reprend plusieurs fois dans la journée. Jusque là, s’agissant de posture, rien d’important. Mais, lorsque survient le dérapage crasseux, c’est plus ennuyeux… Invité par Thierry Ardisson dans l’émission « Salut Les Terriens », sur C8, le journaliste se laisse aller à des comparaisons entre Napoléon et Emmanuel Macron « ils sont gérontophiles tous les deux »….vidéo

Le journaliste débute sa carrière audiovisuelle à France 3. Il n’y reste pas très longtemps, « ce repère de gauchistes » n’était pas de son niveau….

Son niveau, il est allé le partager dans les rédactions de BFM-TC et RMC. Sur la chaine d’info continue, il commente l’actualité du jour, en plateau, avec d’autres confrères. Eric Brunet loue les élus de droite quoiqu’ils disent et fassent…
En janvier 2012, il écrit un livre intitulé « Pourquoi Sarkozy va gagner ». Nicolas Sarkozy perd l’élection. Lors des primaires de la droite, de novembre 2016, il annonçait la victoire de Sarkozy, encore…A partir de janvier 2017, « Fillon ne peut perdre cette élection ». Après les affaires d’emplois supposés fictifs, de François Fillon, Eric Brunet évoquait une cabale, un coup monté. Lorsque Emmanuel Macron grimpait dans les sondages, Brunet était certain que « la bulle finira par exploser »…et ainsi de suite.

Dans sa dernière prestation de samedi dernier, sur le plateau de Thierry Ardisson, il estime qu’Emmanuel Macron, à l’image de Napoléon, est un « gérontophile ».  Du bon goût, ou de ragoût frelater? Ce n’est plus de l’irrespect pour le Président de la République et son épouse, mais une agression pure. A chacun de se faire une idée.

S’apercevant de sa bévue, énorme, et devant les protestations, Eric Brunet tente de rattraper le coup. Pour ce faire, il recourt à une astuce: depuis samedi soir, Emmanuel Macron est devenu « le plus grand Président de la 5ème République » (alors qu’il n’a pas encore de bilan), « son gouvernement n’a jamais été égalé »« les législatives vont sonner le glas des Républicains et du PS ».

En voilà un qui s’est tordu le bras, seul.

 

 

 

 

 

 

 

Categories: Médias

Comments

  1. José Alcala Author 23 mai, 2017, 21:41

    @ Zébulon
    Il faut que les gens sachent qui les informent. Mais je suis d’accord, ce n’est pas le sujet du mois.

  2. Zébulon 23 mai, 2017, 17:32

    Ce personnage méritait-il un article ? parler de lui revient à lui faire une « publicité ». Je pense qu’il n’en a pas besoin, il a fait un choix de carrière très particulier. Pour ma part je préfère l’ignorer.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*