La dernière de Laurent Wauquiez

La dernière de Laurent Wauquiez

Jacques Barrot doit faire des tourniquets dans sa tombe. L’ancien député UMP, centriste d’origine, décédé en 2014, plusieurs fois ministre de Giscard d’Estaing et Jacques Chirac, membre du Conseil Constitutionnel et Commissaire Européen, entre autres, aurait une certaine honte, lui l’humaniste et homme de culture, de voir ce qu’est devenu son ancien collaborateur parlementaire. Laurent Wauquiez s’est métamorphosé en porte-parole de la contre-vérité. Ce n’est pas tant son positionnement politique, mais la traduction qu’il en fait qui rend son discours repoussant.

Laurent Wauquiez égrène de petits mensonges qui sentent assez le moisi. Ou le grand jeune homme n’est pas futé, ou il tente une intox montée pour raison de campagne électorale. Ce n’est pas le meilleur que Nicolas Sarkozy a choisi pour le remplacer durant la campagne de la primaire de la droite, à la présidence « Les Républicains ». De quoi s’agit-il exactement? A vrai dire, d’un petit rien mais ô combien fallacieux. Le grand…jeune homme se fourvoie dans des inexactitudes, dont voici le tenant et l’aboutissant:

Le gouvernement a décidé de répartir 300 migrants de Calais en plusieurs lieux sur le territoire. L’on peut disserter longtemps sur le bien-fondé, ou non, de cette mesure, mais ce n’est pas le sujet. Le sujet? Wauquiez en a fait le plat de résistance et met ses pieds dedans. D’abord, en lançant une pétition pour s’opposer « à la création de jungles sur l’ensemble du territoire national ».  Pour quelqu’un qui expliquait que « la « pétition » est la seule arme des gauchistes, des communistes, de la gauche, des syndicats, d’associations diverses, gauchistes elles aussi, pour enquiquiner les français », c’est plus que bizarre. Rien ne laissait penser que Monsieur Wauquiez utiliserait la même arme que les « gauchistes ». Mais tout le monde a le droit de changer d’avis. Non, ce qui vaut son pesant de… Wauquiez est le contenu même de sa tirade « Non à la création de jungles sur l’ensemble du territoire national ». Explicitement, Laurent Wauquiez veut faire peur en affirmant que les lieux choisis pour accueillir ces migrants deviendront des Calais en puissance. Mais, tout le monde, sauf Monsieur Wauquiez, sait que cette répartition de 300 migrants en plusieurs sites en France, ne provoquera de jungles. Ceci pour une raison simple: les migrants qui convergent sur Calais veulent aller en Angleterre et nulle part ailleurs.  Les nouveaux qui s’apprêtent à venir iront assurément à Calais, parce que l’Angleterre se trouve en face et non dans la Loire, en Vendée, dans le Puy-de-Dôme, en Loire-Atlantique, en Corrèze, dans la Creuse, là où les 300 migrants vont être répartis avant que l’État ne trouve des solutions dont celle d’un retour dans leur pays, à terme.

Le mensonge de Laurent Wauquiez n’est pas fait pour arranger la candidature de Nicolas Sarkozy. Le candidat n’avait pas besoin de cela.

Categories: France

Comments

  1. Ben Oït 23 septembre, 2016, 17:14

    Oui Monsieur Alcala, les propos de Wauquiez ne sont pas la hauteur de la situation actuelle. Chaque jour des réfugiés arrivent en Europe pour essayer de se construire un avenir bien compromis et incertain dans leur pays d’origine. L’Europe n’est pourtant pas un « Eldorado » mais au moins on peut manger à sa faim et échapper à la guerre et à des massacres. Connaissant la région de Wauquiez je sais qu’il y a de la place pour accueillir dignement certains réfugiés qui pourraient repeupler quelques villages mais il est vrai que beaucoup espèrent entrer en Grande Bretagne. L’attitude de Wauquiez est indigne surtout lorsque l’on se souvient de Barrot et de sa rectitude .

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.