Les débuts de Claire 0’Petit, à l’Assemblée

Les débuts de Claire 0’Petit, à l’Assemblée

Élue le 18 juin dernier, contre toute attente, députée de la 5ème circonscription de l’Eure, Claire O’Petit raconte à Caméra Diagonale ses débuts à l’Assemblée. La nouvelle députée fait l’objet, depuis la campagne électorale, de critiques sur sa personnalité et ses difficultés  suite à une condamnation en première instance qui la prive de gestion commerciale pendant 5 ans. Elle a fait appel de cette décision et le verdict sera rendu en septembre. Interview vidéo, ci-dessous.

Pour l’heure, elle s’implique à 100% dans son nouveau rôle de députée et compte bien être un soutien fidèle, sans être une « bénie oui-oui », selon son expression. Il y a 48 heures, la députée de l’Eure a critiqué ceux qui trouvent anormal la suppression de 5 euros de l’APL. Une multitude d’insultes, en provenance des réseaux sociaux, s’est abattue sur elle sans que cela la touche outre mesure. Elle assume parfaitement ses positions.

Claire O’Petit vient des rangs du MoDem. Elle avait été candidate dans cette même 5ème circonscription de l’Eure, en 2002, et obtenu un très faible score. Les temps changent et les électeurs aussi. La République en Marche est passée par là et porté l’ancienne commerçante et animatrice de l’émission « Les Grandes Gueules », sur RMC, jusqu’à l’Assemblée Nationale.

Ses soutiens n’étaient pas nombreux, au cours de la campagne. Les comités En Marche, selon elle, ne se sont pas beaucoup mobilisé et Les Républicains, pas plus. Aujourd’hui, ironie du sort, le groupe Les Républicains de l’Eure et ses anciens dirigeants, aujourd’hui au gouvernement, se trouvent dans une situation embarrassante: Claire O’Petit est une proche d’Emmanuel Macron, qu’elle a rejoint dès 2016 à la création du Mouvement. Elle est donc une « marcheuse » de la première heure et non une récente recyclée. Elle est également proche de Richard Ferrand, le président du groupe parlementaire et de Benjamin Grivaux, lui aussi membre du premier cercle du Président.

Categories: Vernon

Comments

  1. Monnot 13 août, 2017, 17:06

    Je partage pleinement la position de Ludovic Zander.
    Insensible aux critiques dit elle ,la marque d’un esprit limité
    Pauvre circonscription.on méritait mieux
    Christian Marie Monnot

  2. ZANKER Ludovic 1 août, 2017, 11:56

    Un article fort intéressant, si je peux me permettre et comme je l’ai évoqué dans l’un de mes mails envoyés à madame O’Petit, pour avoir une grande gueule, elle en a une! Disons ses positions à l’égard des étudiants sont insupportables et inadmissibles!

    Quand on est député d’une circonscription ou la place des jeunes est assez importante, on fait attention à ce que l’on dit, mais, sans doute, l’émission des GG sur RMC, lui a fait pousser des ailes, va-t-on savoir?

    Dans tous les cas de figure, je doute qu’elle soit compétente en la matière d’être une élue de la république, elle aurait du rester dans ce qu’elle sait faire, c’est-à-dire une excellente commerçante!
    Maintenant, madame O’Petit devient une marcheuse, il en faudra des chaussures pour être convaincante sur le terrain…

    L’avenir nous le dira dans 5 ans….

    Ludovic Zanker

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*