Daech attaque en Normandie

Daech attaque en Normandie

Ce prêtre de 84 ans (photo), Jacques Hamel, a été égorgé par Daech ce matin pendant l’office religieux en l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Un assassinat perpétré par deux terroristes au cours d’une prise d’otages, dans l’église. L’État Islamiste a reconnu et revendiqué les faits. Deux religieuses et deux fidèles ont été, avec le prêtre, les victimes des terroristes. Un des otages blessé pendant l’attaque est dans un état critique. Immédiatement alertés les services de police se sont rendus sur place. La Brigade Rapide d’Intervention (BRI) abat les deux hommes sur le parvis de l’église, à leur sortie.

Qu’a fait de mal ce prêtre de 84 ans pour être assassiné de cette manière? Rien! Il ne voulait que le bien des autres. Jacques Hamel a été égorgé comme d’autres avant lui, depuis 18 mois en France et en d’autres lieux d’Europe et du monde. L’ont voit bien le processus et le mode opératoire de l’EI. Du terrorisme classique, organisé, armé et financé, jusqu’au terrorisme individualisé préparé en quelques jours ou semaines, l’Etat Islamiste frappe malgré les dispositifs impressionnants de lutte mis en place par les gouvernements, qu’ils soient de droite ou de gauche. Madame Merkel, en Allemagne, qui ne peut être soupçonnée d’être une gauchiste notoire est confrontée au même mal. En France, la droite continue son harcèlement envers la gauche, sur ce thème du terrorisme. Le président de la Région  Normandie, Hervé morin, a rejoint ce matin, à l’Hôtel de Ville de Saint-Etienne-du-Rouvray, François Hollande et Bernard Cazeneuve pour dire, avec eux, son écœurement devant un tel acte. A la sortie, devant les caméras, Hervé Morin s’est répandu en poncifs, mais n’a pas expliqué ce qu’il aurait fait pour éviter l’opération terroriste de Saint-Etienne-du Rouvray. Se précipiter devant les caméras pour dire sa compassion, ne suffit plus.

22h40. Communiqués de divers partis politiques de l’Eure:

FACE A LA HAINE MEURTRIERE, LA LUTTE POUR L’EGALITE
L’horreur à Saint Etienne du Rouvray. Par une tuerie perpétrée lors d’un office religieux catholique, la barbarie djihadiste se donne pour but de créer un mur de haine qui ne laisserait d’autre choix aux hommes et aux femmes dont les origines sont liées à la culture musulmane que de se réfugier dans une prétendue communauté. Un calcul immonde, auquel il est vain de chercher à s’opposer par l’état d’urgence et la surenchère sécuritaire. Les réponses efficaces sont autrement ardues à mettre en place: solidarité, fin des discriminations, égalité des droits, un emploi digne pour chacun-e, fin des ventes d’armes aux dictateurs, arrêt des bombardements aériens et soutien matériel aux combattants anti-Daech et anti-Assad. Toute notre compassion et notre solidarité aux victimes et à leurs proches.

NPA Seine-Eure Pierre Vandevoorde

L’HORREUR A DE NOUVEAU FRAPPÉ
réaction du PCF suite au drame de St Etienne du Rouvray. L’horreur a de nouveau frappé avec le lâche et abominable assassinat deJacques Hamel, le prêtre de l’église de Saint Etienne du Rouvray. Nous adressonsnospensées à la famille, à la communauté catholique, à la population de Saint Etienne du Rouvray, à son maire, Hubert Wulfranc. Face à cette nouvelle tragédie, notre pays est confronté à un immense défi : vaincre Daech, assurer une meilleure sécurité pour nos concitoyens dans un état de droit, faire grandir dans notre société, par l’intervention populaire et citoyenne, les valeurs de solidarité et de progrès pour tous. Que les petits jeux politiciens et les surenchères irresponsables s’arrêtent pour un débat démocratique allant au fond des questions afin de mieux agir. Après le drame effroyable de Nice, le crime commis aujourd’hui vient nous replonger dans l’horreur. Nos pensées vont vers les victimes et leurs proches, vers les croyants qui fréquentent cette église et vers la population de cette ville meurtrie. Nous ne pouvons pas admettre cette violence insensée, nous ne pouvons pas accepter ces gestes monstrueux. Ils révèlent à quel point notre société est malade et combien des individus y sont fragilisés, au point de sombrer complètement. Quand une société peine à respecter l’humain, quand elle s’affranchit de construire la paix, elle donne prise à des entreprises totalitaires et à des manipulations comme celles de Daesh. Il faut empêcher cette organisation de nuire. Et ne pas écouter les matamores qui prétendent tout régler par la force et les privations de libertés, les charlatans qui en profitent pour attiser les divisions, les affrontements et les stigmatisations, les arnaqueurs qui se servent de ces drames pour alimenter des visions du monde fondées sur un patriotisme va-t-en-guerre. Nous devons construire des réponses face aux menaces. Mais cela sera impossible sans s’attaquer aux causes qui produisent ces effets. Nous devons donc
refuser de céder à la peur-panique et de sombrer dans cette engrenage de haine, stupide et dévastateur. Face à cela, rien de ce qui nous fait humains ne doit s’estomper.
Il existe des forces nombreuses, des hommes et des femmes nombreux, par-delà leurs origines ou leur religion, qui refusent ce monde de terreur. C’est la capacité de notre peuple et des peuples du monde à produire à nouveau de l’avenir qui saura éteindre ce cauchemar. L’avenir de l’humanité est dans la paix, la coopération, la liberté, l’égalité et la fraternité. Y renoncer, ce serait cela, capituler. Que notre révolte nous serve à faire grandir l’humain dans l’humanité.
PCF-Front de Gauche. Jean-Luc Lecomte, secrétaire départemental du PCF 27

 

Categories: Région

Comments

  1. Henri Clément 31 juillet, 2016, 16:36

    Pardon cher M. Alcala, il n’y avait aucune allusion « égratignante » à votre égard dans mon esprit, j’ai toujours salué l’ouverture pluraliste de CD, et je me felicitais plutôt de lire ces deux auteurs à mon sens pas assez locaces d’ordinaire ! d’où l’expression « à l’honneur ».

  2. José Alcala Author 31 juillet, 2016, 12:41

    @ Henri Clément
    Une réponse de ma part, car égratigné dans votre première phrase: « nos amis communistes et anticapitalistes, ici mis à l’honneur… »
    Vous sous-entendez que je mets en exergue, je favorise leurs commentaires. Eux-mêmes pourraient alors exprimer le même reproche vous concernant. Or, je ne favorise ni les uns, ni les autres. Cela s’appelle, plus simplement: laisser la libre expression à quiconque veut s’exprimer. Si le PS, « Les Républicains, centristes et autres, avaient envoyé leurs commentaires à Caméra Diagonale, ils auraient été publiés, bien évidemment, il va sans dire mais c’est mieux en le disant. Une seule réserve imposée par la loi: ne pas diffamer, injurier, ou menacer. Aucun parti responsable ne le ferait.

  3. Henri Clément 31 juillet, 2016, 11:18

    Manifestement, nos amis communistes et anticapitalistes, ici mis à l’honneur, ont troqué Marx ou Rosa Luxembourg pour une vulgate christiano-droitdelhommiste paresseuse et passe-partout.
    Autant je doute que l’islam soit l’inspirateur profond du terrorisme actuel, autant je doute que l’héritage des penseurs des luttes prolétariennes contre le capital totalitaire soit encore vivant dans ces deux sermons rougeâtres.
    C’est bien un aspect du problème à gauche.

    Messieurs Lecomte & Vandevoorde, chassez les marchands de votre temple et relisez vos classiques sur ce qu’est le mouvement de conscience de classe au moment critique du capitalisme contemporain, en phase de domination totale …et finale !. Vous inciterez ce faisant nos compatriotes – notamment musulmans – à se réapproprier une conscience historique inter-culturelle porteuse de sens commun.
    Sens commun qui ne se trompe pas d’ennemi.
    L’unité populaire ne passera pas par des sermons dérisoires préélectoraux, mais par une reconquête des consciences et des luttes radicales. Notre problème commun n’est pas de renoncer ou non à je ne sais quelle pseudo-valeur bourgeoise de soumission « égalitaire », il est que le capital, lui, ne cèdera sur rien, sur aucun recours violent pour maintenir sa domination finissante.
    Le terrorisme, comme la guerre, lui est consubstantiel.
    Ce n’est donc pas le patriotisme (ou les souverainismes) renaissant qui est « va-t’en-guerre » ou sécuritaire et liberticide, mais bien le nouvel ordre de domination mondial et ses migrations de masse.
    Tout cela a été dit depuis plus d’un siècle. A vous de le faire savoir !
    Marre de faire votre boulot !

  4. Ben Oït 27 juillet, 2016, 19:53

    Rien ne pourra empêcher un désaxé de commettre un attentat, alors comment continuer à vivre avec ces réelles menaces? En étant dans le lien social, en allant dans les quartiers défavorisés , en respectant les autres. Cependant il est nécessaire de faire un travail de surveillance comme le préconise la mère d’un soldat assassiné par Mohamed Merah. Apparemment le jeune qui était en semi liberté tenait des propos violents, son geste avec un peu plus d’observation y compris de sa propre famille aurait pu peut être évité. En fait chaque personne vivant en France doit se sentir concernée par les nombreux risques de passage à l’acte. Ce prêtre mort en martyr était un homme de paix, il faut s’efforcer de garder cet esprit même si on peut être révolté par ce geste odieux. Ils n’auront pas ma haine!

  5. Philippe 27 juillet, 2016, 19:02

    @ Denis
    Votre 2ème interrogation est parfaitement pertinente. N’importe quel désaxé qui va assassiner une ou plusieurs personnes, s’il est d’origine arabo-musulmane et revendique son crime au nom d’Allah, sera soutenu par Daesh qui y trouvera une opportunité. Nous ne sommes donc pas sortis de l’auberge.

  6. Denis 27 juillet, 2016, 09:00

    La question que je me pose est de savoir pourquoi ces deux types se trouvaient là à ce moment précis. Et s’en prendre avec un couteau à un homme de 84 ans… Quel acte de lâcheté !

    Ma 2e interrogation porte sur l’allégeance à Daech. Est-ce que le fait d’hurler « Allahu akbar » après avoir égorgé un prêtre suffit à dire qu’il s’agit d’un attentat de l’Etat Islamique ?

    Ma 3e interrogation, c’est cette fascination chez ces pauvres types à vouloir égorger à tout prix. Mon beau-père m’expliquait que l’un de ses anciens patrons était fier d’annoncer que son fils était devenu un homme après avoir égorgé un mouton.

  7. Jean Aimarre 26 juillet, 2016, 20:53

    Moi, j’en ai assez de les voir récupérer le malheur des gens pour leurs p…… d’élections!!!!
    Qu’ils laissent agir la police et les services divers et qu’ils ne s’en mêlent plus!!!
    Aucun d’entre eux n’aura ma voix. Je ne voterai plus jamais de ma vie !!!

  8. ericp27 26 juillet, 2016, 20:44

    non, vous avez raison, blablater ne suffit plus, maintenant il faut agir, et ça commence en avril 2017, le peuple va s’exprimer clairement j’espère, ça suffit ces 30 ans de laxisme et de portes ouvertes, sans qu on n’ait plus le droit de manifester un quelconque mécontentement , voire même un quelconque avis, sous peine de se faire traiter de raciste
    on se fait gan grainer doucement et surement, et il n’est pas trop tard pour rectifier le tir

  9. Zébulon 26 juillet, 2016, 17:27

    Malheureusement nous ne sommes pas au bout de nos peines, des horreurs avec DAESH et tous les « illuminés » qui veulent imposer leur « religion », leur idéologie, leur barbarisme. Mais là où il devrait y avoir une unité nationale pour lutter contre ces assassins les politiques y vont de leurs pics, de leurs petites phrases, de leurs y a qu’à, faut qu’on, c’est pas moi c’es l’autre, etc. mais qu’ont ils fait quand ils étaient au pouvoir ? Aujourd’hui certains ont une solution mais alors pourquoi ne pas l’avoir appliquée quand ils en avaient la possibilité ? Facile de critiquer devant les caméras, d’avoir de la compassion comme le dit justement l’auteur de ce blog. Il est impossible de mettre un gendarme, un policier derrière chaque citoyen, devant chaque édifice religieux, à chaque manifestation sportive, culturelle ou autre. Inutile de monter les français les uns contre les autres. Le risque zéro n’existe pas, alors il va bien falloir trouver des moyens car lutter à l’extérieur en envoyant des troupes ne réglera pas la solution sur le territoire. Bloquer les frontières, imposer un visa, mettre tout suspect sous écoute, sous contrôle, dénoncer dans le doute, instaurer le couvre-feu … attention toutes ces propositions pré électorales ne sont qu’écran de fumée, inapplicables pour certaines, dangereuses pour d’autres. Beaucoup de temps perdu, beaucoup de laxisme dans certaines décisions mais maintenant que faire ? Messieurs, mesdames les politiques travaillez ensemble, prenez des décisions cohérentes, arrêtez vos querelles de maternelles supérieures, soyez républicains, vous avez été élu par les français alors faite votre devoir.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*