Cumul, le Canard se déchaine contre Marc-Antoine Jamet


Canard copierLe dernier numéro du Canard Enchainé consacre un article sur le "Cumul des mandats et des fonctions". Il fait état de la future loi contre le cumul et de ténors socialistes qui trainent des pieds pour s'y conformer. La moitié du sujet évoque le cas de Marc-Antoine Jamet, qui serait le champion toutes catégories de la formule. Voyons de près la pertinence du journal satirique. Photo: photomontage Caméra Diagonale

Utile, parce que libre de toute ingérence politique et financière, le Canard Enchainé peut aller, parfois, jusqu'à commettre des inexactitudes et prendre quelque raccourci. C'est le cas pour cet article, lequel rapporte un fond de vérité tout en déformant le détail. Ainsi, pour illustrer son propos, il brosse le portait politique et professionnel de Marc-Antoine Jamet. Il nous apprend que le maire de Val-de-Reuil vient d'être "bombardé" par le gouvernement à la présidence du conseil d'administration du CNED, le Centre National d'Enseignement à Distance. Cette fonction s'ajoute à celles qu'il détient et elles sont, effectivement, nombreuses. Et le Canard d'énumérer, pour les fonctions politiques: maire PS de Val-de-Reuil, président de la Communauté d'Agglomération Seine-Eure, vice-président du conseil régional de Haute-Normandie, président de la fédération du PS de l'Eure. Soit 4 fonctions, mais le Canard n'a pas vérifié ses informations. D'abord, Monsieur Jamet n'est pas président de l'Agglo Seine-Eure, ensuite cet exécutif reste hors-champs du cumul. La fonction de Premier Secrétaire fédéral du PS n'entre pas, non plus, dans le dispositif, s'agissant d'une charge dans l'organisation interne d'un parti politique et non d'un mandat acquis par le suffrage universel. Marc-Antoine Jamet n'est donc à ce jour, concerné par cette mesure, si elle devait être votée.

l'homme à tout faire

L'article poursuit son état des lieux sur la situation de Marc-Antoine Jamet, avec les fonctions privées: Secrétaire général du groupe de luxe LVMH et directeur de son pôle immobilier, PDG du Jardin d'Acclimatation, siège au conseil d'administration de la Tour Eiffel, de l'Institut des Relations Internationales et Stratégiques, de Paris Tech Review, membre du conseil de surveillance de L. Capital, président du pôle de compétitivité de Cosmetic Valley, vice-président de la Fédération des industrie de la parfumerie. 9 fonctions privées. Tout cela, évidemment, n'est illégal et n'a rien à voir avec le cumul de mandats électifs, sujet traité par le Canard.

L'esprit et la lettre

L'on voit bien la démarche du journal. Dire que ces multiples occupations sont beaucoup pour un seul homme. Comment s'organise l'emploi du temps de Marc-Antoine Jamet entre ces différentes charges? Quels sont sont ses obligations, ses objectifs? Comment est-il rétribué pour chacune d'entre elles?. Alors, c'est vrai, lorsqu'on évoque le règle sur le cumul de mandats électif, c'est la lettre. Lorsqu'une seule personne cumule des charges, privées, trop nombreuses diverses et variées c'est l'esprit, au regard du cumul.

La barbichette de l'un, plus longue que celle de l'autre

C'est vrai que Franck Martin, le maire de Louviers, fait pâle figure de cumulard, à côté. Pourtant, à Louviers, c'est lui qui est la cible privilégiée du PS local qui n'a cesse d'évoquer ses indemnités. Aujourd'hui, Monsieur Martin détient les mêmes mandats que son collègue de Val-de-Reuil: maire, conseiller régional, président délégué de l'Agglo. Mais les revenus totaux de chacun, c'est le jour et la nuit.

Categories: Eure

Comments

  1. didier evreux 19 février, 2013, 10:25

    La crise du bénévolat éclate au grand jour, nous qui œuvrons dans les associations depuis de nombreuses années nous rencontrons le même phénomène ou malheureusement nous retrouvons les mêmes têtes, MAJ a une énergie débordante et désintéressé de pouvoir et d’argent félicitation.

  2. Un lecteur 18 février, 2013, 16:03

    @ Paul Duchamp
    A aucun moment j’ai remis en cause ce que disait M. Alcala ou le canard mais plus ce qui a été dis dans un commentaire.
    Pour le second point je vais vous répondre. J’ai déjà pris position une fois sur un point et on m’a reproché de vouloir obtenir des choses en contrepartie. La sans mettre le nom, on ne peut plus croire ça …
    Par contre, on remarque que si l’on est pas d’accord avec vous, on devient directement un idiot. Chacun a le droit d’avoir son avis et encore heureux!

  3. Paul Duchamp 18 février, 2013, 08:52

    @ un lecteur
    Incompétence par manque de temps manifeste, peut se dire sans remettre en cause les compétences intrinsèques d’une personne. Mais plus précisément lorsque je vous martèle que les compétences de monsieur Jamet ne sont remises en cause par personne je parle, évidemment, des articles du canard enchainé et de caméra diagonale, ainsi que de certains commentateurs..
    Vous me demandez de respecter les autres. Sans doute par rapport à ma recommandation « cesser de faire l’idiot », mais monsieur lecteur, je crois qu’en la matière c’est vous qui ne respectez pas autrui avec un pseudo. Moi j’affiche mon identité. Vous, vous êtes un hâbleur masqué.

  4. Marc Antoine Toujours 17 février, 2013, 14:21

    René Girard a montré à quel point le mimétisme était essentiel dans le comportement humain. Ainsi le lecteur suit son maître dans sa lourde tendance à nous prendre pour des imbéciles. Ainsi, que ce soit au centre national d’enseignement à distance, à la tour Eiffel, au jardin d’acclimatation, à cosmetic valley, la compétence de MAJ se bornerait à autre chose qu’à toucher des jetons de présence ? Ces présidences sont du même type que celles que Balladur, président du tunnel du Mont Blanc, avant de se rendre compte que cela impliquait une réelle responsabilité. Tout se résume à une logique carriériste, maillage de réseaux pour aboutir à des fins où le projet professionnel n’a rien à voir, ne parlons pas de l’intérêt public. Tout le reste est de la rigolade.

  5. Un lecteur 17 février, 2013, 14:02

    @ Paul Duchamp
    Dire : « où l’on nommait n’importe qui pour faire n’importe quoi. Il ne semble pas qu’en nommant à la présidence quelqu’un qui, non seulement n’a pas le temps nécessaire pour s’occuper d’une des jambes malades du mamouth mais qui en plus n’y a jamais montré aucuen CAPACITé ni intérêt. »
    Ce n’est pas remettre en cause ses compétences ça?
    Merci de respecter les autres…

  6. Paul Duchamp 17 février, 2013, 13:25

    @ un lecteur
    Encore désolé! Décidément c’est compliqué avec vous. Personne n’a écrit que Monsieur Jamet était incompétent. Personne. La seule question est de savoir comment un individu peut faire pour assumer trois mandats électifs et neuf charges professionnelles. Une journée c’est 24h, il faut dormir en moyenne 7 heures, se nourrir, se laver, se rendre d’un endroit à un autre, tenir des réunions, préparer des dossiers, rencontrer des collaborateurs, faire des voyages de par le monde, revenir. Et tout cela multiplié par 12 jobs. Alors cesser de faire l’idiot une fois pour toute. Tout cela n’empêche pas que son patron soit content de lui. Ils ont dû passer un accord sur le sujet. Quant à son mandat électif de Val-de-Reuil, excusez du peu. Monsieur Jamet y est élu par 70% de 30% des voix exprimées. Je vous l’accorde, l’UMP sur place ne vaut rien.

  7. Un lecteur 16 février, 2013, 17:51

    @ Paul Duchamp
    Ce que je voulais dire dans mon commentaire, c’est que les remarques disant que M. Jamet est incapable de gérer ses fonctions de manière convenable sont infondées.
    Pour moi dire qu’il n’est pas capable, sans même avoir eu à faire à lui, c’est porter un jugement sans connaitre…
    D’ailleurs, s’il n’est pas capable, il y a bien longtemps qu’on ne le verrait plus (viré par son patron et non plébiscité par les électeurs)

  8. Paul Duchamp 16 février, 2013, 17:27

    @ Un Lecteur
    Vous semblez ne rien comprendre à la situation. Il ne s’agit de jalousie, Monsieur Jamet a le droit d’être directeur de quelque chose chez LVMH. Nous sommes dans un débat qui qui porte sur le cumul des mandats, s’agissant de politique. Le parti de ce monsieur entend réduire ce cumul. Le canard enchainé a alors fait le tour de tous ceux qui approuvent la mesure mais ne se l’appliquent pas à eux-mêmes. Le journal en profite, selon l’article de caméra diagonale, pour énumérer ses différentes activités dans le privé et demande comment une seule personne peut assumer autant d’occupations si ce n’était des nominations de complaisance. Voilà, c’est tout? A-t-on le droit en France de dire ces choses, s’agissant de personnages politiques? Heureusement monsieur le lecteur que oui, que vous soyez content ou non.

  9. Un lecteur 16 février, 2013, 16:09

    Je ne suis partisan de personne dans l’histoire. Mais ces commentaires me font rire. Avez vous déjà eu à travailler avec M. Jamet?
    En ce qui me concerne, oui. Je ne peux rien apporter ni politiquement ni dans son travail privé à M. Jamet et pourtant il a su répondre bien plus que je ne l’aurai espéré.
    De plus M. Jamet a tout à fait le droit de réussir professionnellement et être de gauche non? Ou est le problème? Il y a un texte qui dis: « Etre de gauche, ne permet pas de réussir? »
    Avant de juger, essayez de connaitre la personne et de connaitre son travail.
    Ahhhh cette jalousie face aux personnes qui réussissent …

  10. Le zappeur du quartier 16 février, 2013, 10:08

    J’ai toujours voté pour Franck et quand je lis tout ça alors pour moi c’est simple, si Martin prend dans son équipe les socialistes de LVMH, je voterai pour le NPA. Faut quand même pas pousser, on fait la guerre on se traite de tout les noms et après on va s’embrasser sur la bouche?

  11. Dan 16 février, 2013, 08:46

    Le plus extraordinaire est que Marc Antoine Jamet fait partie du voyage officiel de François Hollande en Inde. Il twitte dur pour expliquer son voyage. Raconte que les hommes de la sécurité du président, se souvenant de lui à Val de Reeuil, l’appelle « monsieur le maire ». Il moque également François Loncle en expliquant qu’il monte dans les véhicules de parlementaires « je rassure François Loncle, ce n’est qu’un putsch automobile ».
    En revanche personne ne sait à quel titre Marc Antoine Jamet fait partie de la délégation. Comme simple maire ou comme monsieur LVMH?

  12. Philippe 16 février, 2013, 08:28

    Christian Renoncourt
    Décidément rien ne vous fait peur, même défendre l’indéfendable. L’article de José Alcala est clair. Il décrit l’esprit et la lettre sur la situation de monsieur Jamet. Ses activités privées en font le champion du cumul qu’un homme normalement constitué ne peut assurer efficacement. C’est se moquer de la tête des gens. Ses activités d’élu ne sont pas inférieures à celles de monsieur Martin. Comment osez-vous dire le contraire? Reste le fric. Oseriez-vous dire que les revenus de l’homme de LVMH sont identiques à ceux du maire de Louviers? Comme socialiste vous devriez rendre votre carte!

  13. Patrick ROBERT 16 février, 2013, 00:48

    Quel étrange commentaire de Christian Renoncourt ?
    Quel être humain normalement constitué peut sérieusement assumer efficacement de tels emplois tous à la fois (sans faire des excès de vitesse) ?
    Père, pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font…
    Ni disent, ni écrivent…,
    Il ne manque plus à MAJ que le titre de pape, puisque le titre de « super imam »n’existe pas.
    Il serait bien capable de l’inventer !
    Avec, si j’ose dire, la bénédiction de JCH.
    Quand donc allez-vous arrêter ce n’importe quoi ?
    Au moins Martin, malgré toutes ses conneries de bateau et autres hochets, il s’occupe de sa ville et de sa communauté de communes et, à y réfléchir un peu, l’attaquer sur ses cumuls par rapport à Jamet, c’est vraiment dérisoire et cela prouve le minable niveau de son opposition et des socialistes du coin, coin, coin…
    Coin, coin, coin.

  14. Surement pas Cumulard mais certainement Chômeur Tricard 15 février, 2013, 19:30

    Jamet deux sans trois (mandats)
    Jamet ne dire Jamet (droite et gauche même combat pour le cumul de mandats)

  15. christian renoncourt 15 février, 2013, 19:20

    Le Canard Enchainé fait très fort dans l’approximation. Comme vous le dîtes très bien, le sujet traité c’est le cumul des mandats électifs et pas le cumul de responsabilités privées, diverses et d’ampleur variable.
    Marc-Antoine Jamet a au fond deux mandats électifs : Maire de Val de Reuil et Vice-Président du Conseil Régional…à la CASE chacun sait que Franck Martin « veille » à ce que le rôle et l’influence de MAJ soient contenus.
    Assumer une activité professionnelle parallèlement aux mandats électifs est plutôt une très bonne chose – cela permet de ne pas se couper totalement des réalités – et surtout lorsqu’on est un cadre dirigeant d’une grande entreprise, d’avoir – c’est indispensable – une organisation personnelle performante.D’autres pourraient s’en inspirer!
    De plus aucun risque de conflit d’intérêts entre Val de Reuil, le jardin d’acclimatation, la fédération du PS et le CNED!!
    Enfin,Marc-Antoine Jamet ne cumule pas les indemnités – contrairement au Maire de Louviers – sait s’entourer de personnes efficaces, a une réelle capacité à analyser et décider très vite….(ça énerve certains,c’est vrai) bref le Canard n’a pas choisi la bonne cible et on s’interroge sur l’objectif recherché….pas terrible!!

  16. Olivier Taconet 15 février, 2013, 17:51

    Ainsi donc, Marc-Antoine Jamet n’est pas président de la Communauté d’agglomération Seine-Eure et c’est bien ça le problème. C’est là effectivement la faute révélatrice du Canard enchainé qui présente le maire de Val de Reuil comme un parisien courant après les titres et ayant à ce titre hérité d’un fief fabiusien. Eh bien non ! Marc Antoine Jamet n’a pas réussi à créer un consensus local, loin de là, après un parachutage vieux de 12 ans …
    Pour le reste, n’oublions pas, l’article du canard enchaîné est provoqué par le rapport de la cour des comptes qui étrille joyeusement le Cned, centre national d’enseignement à distance, dont Marc Antoine Jamet vient de prendre la présidence, à la suite de tant d’autres présidences … Or, que dit, en gros la cour des comptes ? Que l’enseignement à distance est un enjeu majeur en terme de politique publique, qu’il faut consacrer à l’enseignement à distance tout le soin nécessaire et qu’il faut en finir avec les pratiques anciennes où l’on nommait n’importe qui pour faire n’importe quoi. Il ne semble pas qu’en nommant à la présidence quelqu’un qui, non seulement n’a pas le temps nécessaire pour s’occuper d’une des jambes malades du mamouth mais qui en plus n’y a jamais montré aucuen capacité ni intérêt. M’enfin, entre le jardin d’acclimatation, la fédération de la parfumerie, la tour effel, et le conseil de surveillance de L capital … j’en passe, on ne voit pas le rappport si ce n’est dans la construction d’une carrière privée, au plus grand mépris de l’intérêt public.
    Le cumul, peut avoir un sens, une cohérence. Ce n’est visiblement pas le cas. L’avenir d’une branche essentielle de l’éducation nationale mérite autre chose qu’une politique de lobbying.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.