Contrôles routiers, opération combinée d’envergure

Contrôles routiers, opération combinée d’envergure

Les préfets de Seine-Maritime et de l’Eure ont lancé une opération combinée à la jonction des deux départements, sur un axe routier des plus accidentogènes de la région. 25 policiers et et gendarmes, des deux départements, se sont postés sur la route départementale entre Elbeuf, en Seine-Maritime et Saint-Ouen-du-Tilleul dans l’Eure. Sur cet axe, les accidents de la circulation ont été plus nombreux en 2014, avec notamment deux morts les 26 novembre et 2 décembre dernier, auxquels il faut ajouter les blessés. C’est un axe particulièrement dangereux avec excès de vitesse, conducteurs alcoolisés et sous l’emprise de stupéfiants.

L’axe Elbeuf-Bourgtheroulde est composé des routes D313 et D913. Hier après-midi, policiers et gendarmes s’étaient positionnés à la jonction des deux départementales, limite géographique de la Seine-Maritime et de l’Eure. La route est mauvaise et la visibilité réduite. Pourtant, nombre d’automobiliste dépasse allègrement les limitations de 90 km/h et surtout les tronçons à 70 km/h. Les infractions constatées démontrent des excès de vitesse, alcoolémie et usage de drogues, auxquels s’ajoutent la téléphonie et le franchissement de la ligne blanche continue. L’ensemble ne fait pas bon ménage. Depuis novembre 2014, policiers et gendarmes ont réalisé 17 heures de contrôle et l’effort va se poursuivre tout au long de l’année. Sur place, hier, le directeur de Cabinet du préfet de Seine-Maritime et la Directrice de Cabinet du Préfet de l’Eure, informent de la volonté des deux représentants de l’Etat d’installer des radars fixes pour aller plus loin dans la lutte contre les violences routières, sur cet axe..

Selon le directeur de Cabinet du préfet de Seine-Maritime, « les automobilistes ne réagissent qu’à la présence des forces de l’ordre. En dehors, ils oublient vite qu’il faut mieux se contrôler au volant. C’est donc une nécessité de combiner prévention et répression pour changer les comportements ». Il est envisager d’installer des radars fixes nouvelle génération, plus performants, qu’il conviendra d’installer là où ils seront le plus utiles…Nous avons enregistré moins d’accident depuis le début de l’année 2015, mais nous continuerons les contrôles, dans la durée. D’autant plus, que la peur du gendarme est toujours efficace. Cette zone est repérée comme dangereuse, dit encore le Directeur. Elle se prête  très bien à ce type de contrôles puisque, aussi, à cheval entre deux départements.

En ville et en périurbain, comme Le Havre et Rouen, l’année 2014 a été très mauvaise pour les piétons et les cyclistes. Il y a eu beaucoup trop d’accidents. C’est aussi un des objectif du préfet que de les réduire et pour ce faire des mesures seront prises très rapidement, notamment en matière de vitesse des véhicules dans les centre-villes.

 

Categories: Région

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.