Cannabis

Cannabis

Soixante dix personnalités sont signataires d’une pétition appelant à la légalisation du cannabis. Sont-ce des personnes responsables qui savent de quoi elles parlent, ou seulement des individus davantage motivés par l’effet récréatif de la substance ? Est-ce un hasard si elles comptent dans leur rang des politiques de la mouvance gaucho-libertaire et en quoi leur avis serait plus sérieux que celui des opposants à cette légalisation ?

Les signataires font état d’une situation qu’il convient de changer dans les plus brefs délais. Pêle-mêle, ils évoquent la petite et moyenne délinquance et l’économie souterraine qu’elles engendrent; la qualité du produit non contrôlée; que la France est en queue de peloton des pays qui n’ont pas encore légalisé. Pour faire bonne figure, le cannabis thérapeutique est mis en avant, mais le récréatif est amplement ovationné.

Quand le bobos attaquent

Voici ce que dit Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé de François Hollande,  » Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles en disant que le cannabis est dangereux pour la santé. L’alcool et le tabac sont autorisés mais mortels ( l’alcool = 49000 morts par an et le tabac = 78000 morts par an) j’ai oublié aussi les médicaments qui font quand même 18000 morts par an et le cannabis 0 mort par an bien sûr si le cannabis n’est pas fumé mais plutôt vaporisé. Depuis les années soixante-dix que le cannabis est prohibé la consommation ne cessent d’augmenter. Arrêtons de faire l’autruche. Aujourd’hui 40% de la population a essayé de fumer donc le mieux ça serait de le légaliser« . Autrement dit, les pouvoirs publics ont le devoir de dissuader les français de fumer du tabac par des campagnes du lutte contre le tabagisme, mais s’agissant de cannabis il ne faut surtout pas les contredire. Bien au contraire. Mais enfin, pourquoi les signataires de cette fumeuse pétition n’évoquent-ils pas ces professeurs de médecine qui expliquent comment le cannabis détruit le cerveau des plus jeunes; comment il libère le système nerveux de toute notion de dangerosité au volant; comment il avachit, à petit feu, le comportement, l’équilibre des neurones. Alors, qui doit-on écouter ? Ces sommités médicales, ou les pétitionnaires avides de sensations ? Qu’on nous le disent franchement.

La comparaison avec le tabac et l’alcool

Faux débat, pour une raison principale: les deux produits sont légaux et provoquent les catastrophes sanitaires que l’on connait. La légalisation du cannabis aurait pour conséquence une augmentation substantielle de la consommation. Les consommateurs actuels augmenteraient leur consommation et les non-consommateurs franchiraient le pas, la conscience tranquille. A terme, le gouvernement serait obligé de se lancer dans des campagnes des plus couteuses sur le thème, par exemple, « Le cannabis ramollit le cerveau et multiplie les cancers » .

Cannabis thérapeutique

Banco pour le cannabis thérapeutique. Sur ce point, des médecins et des patients sont d’accords. Le cannabis, prescrit, soulage la douleur. Le protocole autorise des doses suffisantes à ne pas dépasser. Un juste équilibre.

La responsabilités de certains élus

Si des élus, de diverses sensibilités, n’ont comme justificatif que la criminalité engendrée par le trafic, qu’ont-ils fait pour le combattre ? Rien. Au contraire, certains maires sont allés jusqu’à laisser le trafic se faire en détournant les yeux « Si nous mettons un coup de pied dans la fourmilière, nous mettrons à terre une économie qui fait vivre des milliers de personnes dans l’ensemble des quartiers sensibles du pays et nous auront encore plus de problèmes sociaux » . Voilà le discours maintes fois entendu.

Categories: Eure, France

Write a Comment