Brèves sans comptoir

Brèves sans comptoir

 Le ministre des Comptes Publics, fragilisé. Gérard Darmanin va-t-il trop vite dans sa communication? L’Élysée n’apprécie pas…..Les Collectivités Territoriales à la diète. Aux 10 milliards d’économies prévus à partir de 2018, s’ajoute, dès cette année, la suppression de 300 millions. Dans l’Eure, la majorité départementale ne se plaindra pas, contrairement à ce qu’elle faisait depuis 2015…. La SNCF va devoir stopper sa frénésie TGV pour prendre en main la réfection et le renouvellement des matériels du réseau classique. La Ligne Nouvelle Paris-Normandie (LNPN) serait dans le collimateur….Réserve parlementaire, la fin des privilèges financiers de Messieurs et Mesdames les sénateurs et députés.

membre du Parti « Les Républicains », passé chez Macron en mai, qui le nomme ministre pour équilibrer la composition du gouvernement, Gérard Darmanin pourrait être débarqué dans les prochaines semaines, ou mois. L’ancien député LR du Nord a commis deux erreurs de taille, aux yeux du Président de la République. La première est l’annonce, juste avant le défilé du 14 juillet, de la suppression de 850 millions d’euros sur le budget des Armées. Cela constitue une faute de communication suffisante pour mettre le feu aux poudres et c’est exactement ce qui s’est passé. Cette annonce devait être communiquée après le 14 juillet, selon le Président. La seconde bévue se concentre sur la baisse de 5 euros mensuels sur l’APL. Emmanuel Macron a estimé cette mesure futile compte-tenu du climat de défiance qu’elle a engendré. Certes, le Président a demandé à ses ministres des économies réelles, mais il leur incombe de trouver les bonnes lignes budgétaires pour opérer à des coupe-sombres. Gérard Darmanin pourrait payer au prix fort son manque d’anticipation….

L’État supprime 300 millions d’euros de dotations aux collectivités territoriales, en plus des 10 milliards d’économies que devront faire ces mêmes collectivités à partir de 2018. C’est trop, beaucoup trop, tempêtent les élus davantage, habitués aux dépenses qu’aux économies. Les mêmes élus s’émeuvent de la dette colossale du pays qui atteint la bagatelle de 2 200 milliards d’euros. Cette schizophrénie est une spécificité bien ancré à gauche et à droite….Dans l’Eure, elle est double: lorsque l’ancien président du conseil départemental accusait l’État de vouloir étrangler les collectivités, il ne semblait pas comprendre les motifs de sa décision. Aujourd’hui, l’ancien patron de l’Eure, devenu Secrétaire d’État, demande à son successeur, par intérim, l’excellent Pascal Lehongre, de rester discret sur le sujet. Donc, avant, l’État voulait étrangler et aujourd’hui il veut sauver..? Sacré Sébastien!

SNCF, rien ne change. Retards, pannes pour raisons de matériels défectueux, augmentations des tarifs, dette de 42 milliards. Ce bilan dévoile en filigrane la colossale idiotie de dirigeants de l’entreprise, appuyés par des politiciens longtemps irresponsables d’avoir misé sur le tout-TGV et laissé pourrir les lignes classiques nécessaires aux populations. S’ajoute la contribution des Régions pour un montant total de 6 milliards, pour les investissements dans les TER et la location des lignes. En Normandie, Hervé Morin devait casser la baraque en mettant fin aux retards et aux matériels vétustes. Vingt mois après la situation reste inchangée. Question: la Région a-t-elle pour vocation à suppléer la SNCF pour, au bout du compte, dépenser de l’argent pour rien? La réalisation de la future ligne LGV Paris-Normandie, (appelée Ligne Nouvelle Paris-Normandie, intermédiaire entre le train classique et le TGV, 250 km/heure) est-elle concernée suite à la dernière déclaration du Président de la République soucieux de mettre fin à cette course effrénée aux trains rapides, coûteux et pas toujours utiles, dont nombre d’élus sont responsables d’avoir eu des exigences démesurées pour leurs territoires.

Un mot sur la réserve parlementaire. Sa suppression est une bonne chose. Pour les finances d’abord, puis pour mettre fin à un système électoraliste dont des parlementaires de gauche et de droite s’accommodaient sans se poser de questions. 147 millions d’euros qui s’inscriront dans la colonne « économies ». Alors c’est vrai, parfois des associations bénéficiaient de cette manne pour les aider dans leurs activités, ainsi que des petites localités mal loties en matière  d’équipements. Pour ce faire, communes, intercommunalités, départements et Régions, possèdent ces compétences. Là aussi, râleurs de gauche et de droite devraient être plus circonspects, surtout s’agissant de l’argent des français.

Bonnes Vacances. Retour de l’information le vendredi 1er septembre, sauf grosse actualité dans l’Eure qui surviendrait entretemps. Toutefois, le 22 août une vidéo anniversaire sera diffusée, sans plus pour aujourd’hui….

 

Categories: Eure

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*