Brèves sans comptoir

Brèves sans comptoir

A Louviers, François Loncle plaide pour une reconduction de la gauche dans la 4ème circonscription avec lui ou sans lui…/ La droite et le centre, de l’Eure, s’engagent auprès de Bruno Le Maire pour la primaire « Les Républicains », pourtant le candidat n’a pas fait le plein de parrainages dans le département et encore moins en Normandie… /Le maire de Saint-Marcel en colère contre ceux qui disent, ou écrivent, qu’il a refusé la fusion entre Saint-Marcel et Vernon, pourtant….Photo: Gérard Volpatti candidat à sa succession à la présidence de la CAPE, en 2014.

Grosse fatigue dans la 4ème circonscription électorale de l’Eure. Droite, centre et gauche n’en peuvent plus d’attendre la décision du député PS François Loncle sur sa candidature de juin 2017. Le député fait durer le plaisir avec…un plaisir certain. La seule déclaration sur le sujet est sa volonté de voir la circonscription se maintenir à gauche. Mais voilà, dans l’état de décomposition du Parti Socialiste, c’est quasiment  mission impossible. Pour la direction nationale du Parti, la seule fenêtre de tir serait une nouvelle candidature de François Loncle. Localement, certains de ses « amis » souhaitent, au contraire, son départ. Un vent d’Est qui souffle du côté de Val-de-Reuil, notamment. Cette opportunité arrangerait le maire de Louviers, François-Xavier Priollaud, qui vise le siège depuis son arrivée dans le secteur. Ses chances, face à un adversaire tel le maire de Val-de-Reuil, sont importantes. Monsieur Priollaud aurait le soutien de l’appareil « Les Républicains », à conditions qu’il choisisse son suppléant dans ses rangs. Sinon, une primaire de premier tour le verrait s’affronter à un concurrent LR…….François Loncle de son côté avance à pas tranquilles. Une étude récente, de Opinion Way, diffusée le 12 septembre dernier, fait état d’une situation comparable à celle de 1993. Cette année-là, la gauche perdait  la majorité lors des législatives et ne ramenait que 57 députés à l’Assemblée. C’est lors de ce scrutin que François Loncle fut battu par le centriste Bernard Leroy (actuel président de l’Agglo de Louviers, CASE). Cette même étude avance que la situation actuelle diffère, substantiellement, quant aux résultats. La gauche perdrait, effectivement, les élections générales de juin 2017, mais réussirait à maintenir entre 188 et 208 sièges, pour l’ensemble de la gauche. Ce n’est donc pas une vague bleue qui pourrait déferler, mais une défaite « normale ». Dans cette hypothèse, le siège de François Loncle serait beaucoup moins en danger, d’autant que le député bénéficie d’un crédit personnel dépassant la seule sphère socialiste.

A noter que si François-Xavier Priollaud était élu député de la 4ème circonscription de l’Eure, se poserait le problème du cumul des mandats. La loi s’appliquera le 1er janvier 2017. Un député ne pourra plus présider un exécutif. Il lui faudra abandonner son siège de maire et pour le remplacer un nom revient fréquemment, celui d’Anne Terlez l’actuelle première adjointe et membre du Mouvement Démocrate de François Bayrou. Or, pour le parti « Les Républicains » l’affaire n’est pas entendue du tout. L’on voit mal comment le parti de Nicolas Sarkozy accepterait de soutenir une proche de François Bayrou, celui-là même qui a l’intention de se présenter à la présidentielle si Alain Juppé ne gagnait pas la primaire.

Bruno Le Maire, député « Les Républicains » de l’Eure et candidat à la primaire, les 20 et 27 novembre prochain, est soutenu par les centristes du « Nouveau Centre », parti affilié à l’UDI. Hervé Morin, le président de la Région Normandie s’apprête à lancer un appel en sa faveur. Un soutien logique, lorsqu’on sait l’aide apportée par l’ancien ministre de l’Agriculture à Hervé Morin pour gagner la présidence de la Région. Échange de bons procédés, sur la forme. Sur le fond, réside une ambiguïté: les centristes ont toujours prôné une politique libérale plutôt douce, avec une part importante d’inspiration sociale (et non socialiste). Or, à la lecture du projet présidentiel de Bruno Le Maire, c’est davantage un contenu bien ancré à droite. Paradoxe qui gêne le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde lequel se tourne davantage vers la candidature Juppé. Mais, c’est connu, Morin et Lagarde ne s’entendent sur rien….

L’on connait maintenant les parrainages accordés aux candidats à la primaire LR, en Normandie. La proximité entre Hervé Morin, le président de la Région et Bruno Le Maire candidat à la primaire, aurait laissé penser à un nombre important de parlementaires normands soutenant le député de l’Eure. Il n’en est rien. Bruno Le Maire obtient le parrainage de deux parlementaires normands, sur les 16 que compte la Normandie, (9 sénateurs et 7 députés). Il s’agit de la sénatrice LR, Nicole Duranton et Hervé Maurey sénateur centriste, deux élus de l’Eure. C’est Alain Juppé qui est le mieux soutenu en Normandie avec 6 parlementaires ( Tokia Saïfi députée européenne représentant la Normandie dans la région Nord-Ouest; Guénhaël Huet député LR de la Manche; Edouard Philippe député LR de Seine-Maritime; Nathalie Goulet sénatrice UDI de l’Orne; Pascal Allizard sénateur LR du Calvados; Agnès Canayer sénatrice LR de Seine-Maritime….Les autres candidats: Nicolas Sarkozy, 2 parrainages; François Fillon, 3 parrainages; Hervé Mariton, 2 parrainages;  Nathalie Kosciusko-Morizet, 1 parrainage.

Colère de Gérard Volpatti, le maire de Saint-Marcel et président de la CAPE, contre l’article de presse de Caméra Diagonale relatif à son probable remplacement à la présidence de l’Agglo en janvier prochain. L’information, fiable, n’a pas été inventée et l’article ne met pas en cause la qualité de Monsieur Volpatti. Caméra Diagonale a toujours estimé le maire de Saint-Marcel pour ses qualités humaines et sa propension à décider avec équité. Ce n’est, par conséquent, pas une critique émise mais une information. C’est le rôle de Caméra Diagonale que d’informer et cette information est quand même digne d’intérêt. Qu’il soit dit à Gérard Volpatti que ce n’est pas Caméra Diagonale qui refusé la fusion entre Saint-Marcel et Vernon, ce n’est pas Caméra Diagonale qui songe à le remplacer, ce n’est pas Caméra Diagonale qui est allé « voler » l’information dans un coffre-fort. Et si cela peut rassurer Monsieur Volpatti, Caméra Diagonale espère se tromper et le voir reconduit à la présidence de la nouvelle Agglo (SNE) fin janvier 2017….Bref..sans comptoir!

Categories: Eure

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.