Brèves sans comptoir

Brèves sans comptoir

L’ancien maire de Vernon veut remonter la pente: première étape, la section locale PS…Hervé Morin lance officiellement sa campagne pour les régionales, avec le concours des Républicains de Nicolas Sarkozy et du Mouvement Démocrate de François Bayrou… Le maire PS de Val-de-Reuil et celui de Vernon, Les Républicains, se rencontrent à Roland Garros, comme de vieux amis…en apparence seulement. A Evreux, la gauche municipale de nouveau rassemblée, mais pour critiquer….A l’Assemblée Nationale les communistes montent dans le Char de la droite.

Conférence de presse de l’ancien maire de Vernon, Philippe Nguyen Thanh, pour expliquer le sens de son élection de secrétaire de la section locale du PS, suite au congrès de Poitiers et de l’élection des premiers secrétaires fédéraux. « Nous étions deux candidats, Arnaud Adonon, le secrétaire sortant, et moi-même », précise Monsieur Nguyen Thanh. Tout le monde connaissait les relations tendues entre les deux hommes et l’ancien maire a fini par régler le litige en reprenant la responsabilité qui fut la sienne en 2006-2007. En 2008, son élection à la mairie l’obligeait à passer la main pour raison d’incompatibilité entre les deux fonctions. Philippe Broselle, Bernard Patin et Arnaud Adonon prenaient le relais, ensuite. Si philippe Nguyen Thanh a voulu reprendre du service, c’est pour « rassembler, fédérer et aussi l’envie de reconstruire le parti au niveau local ». La section socialiste de Vernon compte, selon philippe Nguyen Thahn, s’étoffer en nouveaux d’adhérents. Nous sommes un certain nombre, mais pas suffisant », (42 adhérents exactement, NDLR). Enfin, le nouveau secrétaire de section sait qu’il ne sera pas aidé par le premier secrétaire fédéral de l’Eure, son ennemi de l’intérieur….Pour l’heure, Philippe Nguyen Thanh parle d’élections à venir, de travail de terrain, de reconquêtes et aussi  trouver des moyens financiers….

Hervé Morin, député UDI de l’Eure et maire d’Epaignes, lance officiellement sa campagne pour les élections régionales de décembre prochain. Ce sera le samedi 27 juin à Boulleville dans l’Eure,  exactement entre l’Eure et le Calvados, comme un symbole de réunification de la Normandie. La liste s’appellera « Pour vous, la Normandie Conquérante« . Elle sera une liste d’union des partis « Les Républicains », UDI et MoDem. Il est permis de se poser la question, précisément de la présence du parti de François Bayrou auprès de celui de Nicolas Sarkozy. Récemment, encore, les deux hommes ont échangé, par presse interposée, des amabilités des plus guerrières. A cela s’ajoute le soutien de François Bayrou à Alain Juppé pour la primaire ouverte de 2016. Tout pour plaire à Nicolas Sarkozy…Comment les militants et les colistiers, de part et d’autre, vont gérer la situation? Peut-être en oubliant la guerre des chefs pour ne se consacrer qu’à la défaite de la gauche !!??

Rencontre insolite, lors du tournois de Roland Garros, entre Sébastien Lecornu et Marc-Antoine Jamet, patron des socialistes de l’Eure. Le maire de Vernon était accompagné du président du comité départemental de tennis de l’Eure, Jérôme Grenier, par ailleurs adjoint au maire chargé des sports. Monsieur Jamet, lui, représentait le groupe de luxe LVMH. Immédiatement, le maire socialiste de Val-de-Reuil, prit en charge son homologue, Les Républicains, de Vernon et le présenta à l’ensemble des participants du stand en des termes des plus  élogieux, dans le style « Voici le plus jeune président de département, de France ». Certes, l’endroit ne prêtait pas à la polémique politique. Tout de même, que de distance entre cet accueil surprenant et le regard moins amical, doux euphémisme, du même Marc-Antoine Jamet envers le même Sébastien Lecornu, sur les terres euroises…Ainsi, en avril dernier, le premier socialiste de la fédé se fendait d’un communiqué des plus assassins, sous le titre « Les coups tordus de M. Lecornu » ….Les pression, les menaces, les coups de téléphones parisiens s’abattaient sur le centriste Jean-Paul Legendre….pour l’obliger à renoncer à se présenter… (à la présidence du conseil départemental NDLR)…C’était grossier.du jamais vu! l’ancien directeur général de l’UMP en faillite était propulsé à la tête des services du département….l‘impréparation…la compétence incertaine du nouvel élu…c’était méprisant... deux papas…deux tontons…cousin Morin…grand-père Le Maire…mettaient la pression sur le petit débutant…lui rappelant… qu’ils étaient les vrais patrons…C’était arrogant…Etc..Deux pages de propos des plus durs qu’il n’a pas osé tenir devant les V.I.P de Roland Garros. Docteur Jekyll et mister Hyde?

L’opposition municipale ébroïcienne rue dans les brancards..du « docteur Lefrand ». Sous l’intitulé  » ça ne tourne pas rond dans la municipalité Lefrand!« , la gauche rassemblée, c’est-à-dire PS-PRG-Front de Gauche-EELV, dénonce « la politique menée par le maire après une année aux commande…il ferme la piscine de la Madeleine en plein été, annonce la suppression des classes découvertes, sape le travail associatif. Retranché derrière son château municipal, le maire semble déconnecté de la réalité….derrière le masque rassurant du médecin de campagne, le docteur Lefrand joue en fait au Frankenstein. N’écoutant ni ses élus, ni l’opposition, il a pris pour cible tout ce qui marche à Evreux. C’est-à-dire tout ce qui existait avant lui…..A la place? Une liste désordonnée de projets non financés qui conduiront à des hausses d’impôts…Voilà une opposition qui fait son travail. Petite question: Pourquoi cette opposition de gauche, aujourd’hui réunie, n’avait pas prévu que le rassemblement se fait avant les élections et non après? Se souvient-elle des guerres internes entre le PS et les communistes, avec  l’union de façade réalisé au dernier moment entre  Thierry Desfresnes et Michel Champredon, lui-même Radical de Gauche?

Curieux groupe communiste de l’Assemblée Nationale. Il vient de faire savoir par la voix de son président, André Chassaigne, qu’il voterait la motion de censure, contre le gouvernement, déposée par les groupes « Les Républicains » et UDI. Même combat? Non, pour sûr, simplement la volonté de taquiner le gouvernement, « trop libéral ». Évidemment, André Chassaigne joue sur du velours sachant parfaitement que la censure n’a aucune chance d’être adoptée. Sinon, ce serait la dissolution. Risque que les communistes ne sauraient prendre…Allez savoir pourquoi ?!

Categories: Eure

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.