Assemblée, spectacle désolant

Assemblée, spectacle désolant

 Editorial

Le prolongement de 6 mois de l’état d’urgence a été au cœur du débat, cette nuit, à l’assemblée Nationale. L’occasion, malencontreuse, pour les députés de droite et de gauche de partir dans tous les sens et de s’injurier vertement. Le mauvais spectacle a été repris par diverses télévisions européennes qui en ont profité pour mettre le doigt sur l’état de délabrement du débat politique français. Les sectaires, socialistes et « Les Républicains » sont montés au créneau armés d’un vocabulaire de circonstance. La palme va aux deux extrémistes (verbaux) patentés: Laurent Wauquiez et Gilbert Collard (qui n’est pas membre du FN), très proches politiquement.

Les télévisions suisse, italienne, luxembourgeoise, néerlandaise, espagnole, allemande, italienne, entre autres, ont tiré à vue sur ces députés nationaux français qui, au lendemain de la tuerie de Nice, au lieu de se rassembler dans un même élan de solidarité, se sont invectivé dans un spectacle désopilant, de mauvais goût et de haine réciproque. la France, par ailleurs, capitale des Droits de l’Homme, a prouvé qu’elle ne détenait plus de discours rassembleur dans des heures noires. Là où il faut se tenir la main, droite et gauche se crachent au visage avec une apparente jouissance. C’est plus que dur pour les familles des 84 morts de la Promenade des Anglais.

Il est impératif qu’un renouvèlement intégral de la classe politique puisse s’opérer à l’occasion des élections législatives de juin 2017. Des jeunes, femmes et hommes, de droite et de gauche, doivent s’impliquer. Ils peuvent s’imposer contre les diktats des partis officiels et être ces nouveaux candidats. Messieurs Wauquiez, Collard et consort devraient être éconduits par les électeurs. Ces derniers sont-ils prêts? Hélas, non! Trop de mauvaises habitudes ont été prises, trop de craintes, de peurs.

A propos de Nice

Le Canard Enchainé de ce jour rapporte ce que Caméra Diagonale subodorait, avant hier, en interrogation. La ville de Nice, son maire et son prédécesseur récent, ont-ils fait le nécessaire pour éviter que le camion fou ne s’engage dans la portion de la Promenade des Anglais fermée à la circulation? Pour le Canard, c’était du ressort de la municipalité: il fallait bloquer l’entrée avec des plots de ciment. Le camion ne serait jamais entré….Christian Estrosi, rapide à accuser las autres oublie que sa police municipale, renforcée par ses soins, devait être mieux commandée. Et qui est le commandant en chef de la police municipale?

Bruno Le Maire

Le député de l’Eure a eu un comportement responsable dans cette affaire, refusant de récupérer, politiquement, l’attentat de Nice. Il n’a pas vociféré, accusé béatement, même s’il adresse des reproches précis à l’exécutif. Il a été, dans les premiers, à dire que l’attentat de Nice n’est pas le résultat d’un manquement de l’État et de ses services de renseignement, mais d’une situation particulière qu’aucun service ne pouvait prévoir et contrôler. Sa maitrise du discours, offensif mais pas irresponsable, devrait faire de lui un candidat sérieux à la primaire « Les Républicains » de novembre prochain. Il est encore trop éloigné de Juppé et Sarkozy, gageons qu’il comble ce retard dans les prochaines semaines.

Categories: France

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.