15 juillet 2018, l’autre Fête Nationale

15 juillet 2018, l’autre Fête Nationale

ÉDITORIAL

Le défilé du 14 juillet, sur les Champs-Élysées, a été une nouvelle fois plébiscité par les français. Au même endroit, le lendemain, ce fut plus qu’un plébiscite, une marée humaine qui investit « la plus belle avenue du monde » pour fêter la victoire de l’équipe de France, pour la deuxième fois en 20 ans. C’est beaucoup plus qu’une simple passion du football, c’est un phénomène de société des plus rares. Il prend, on ne sait comment et envahit le corps et l’esprit. Sans explication rationnelle, ni état d’âme. Il ne s’analyse pas. Se vit simplement.

Toutefois, derrière cette immensité populaire apparait en filigrane, dans l’inconscient collectif, une multitude de raisons objectives qui ont, tout ou partie, participé à l’explosion générale. L’équipe de France, vainqueur, a redonné envie. Sans doute l’envie d’avoir envie, comme le chantait Johnny. Les 23 joueurs, sous l’impulsion d’un chef, un vrai, manager au sens plein du terme, de la force de conviction, sont devenus en l’espace d’un mois et de quatre buts en finale, ce 15 juillet 2018, les représentants d’un pays qui, lui aussi,  peut gagner par le talent, la forme physique et la joie de vivre. Cela met fin, au moins pour un temps, aux frustrations subies. Les français ont été plongés dans le malheur des attentats terroristes avec plus de 300 morts en trois ans. Le quotidien est truffé, également,  de redoutables injustices avec l’incurie du chômage de masse, la pauvreté qui s’installe à petits feux, malgré les richesses abondantes mais mal réparties; la souffrance au travail, pour nombre de citoyens, avec son lot de petits chefs stupides aux commandes; le temps long des trajets et l’enfer des transports; les fins de mois qui commencent le 15; les divisions politiques et les discours surannés de marchands de rêves….

Alors, est arrivée ce Mondial de football. L’équipe de France composée de jeunes joueurs et du charismatique entraineur ont redonné Espoir, avec un grand E. Français de toutes conditions sociales, de sensibilités politiques variées, femmes, hommes de tous âges. Tous se sont tournés vers ces superbes « Bleus » aux allures de héros des temps modernes.

L’espoir n’a pas déçu. Il a été au rendez-vous ce dimanche soir. Les clameurs, cris du cœur, larmes aux yeux et gorges serrées ont eu raison de l’enfer de la déraison. Le Peuple de France unifié dans un élan unanime. Voilà la France qui gagne avec Amour et don de soi. Il faut applaudir l’équipe de France, mais aussi tous les français d’y avoir participé, avec leur propre talent.

 

Categories: France

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.